Association GERES

Adaptation aux changements climatiques au Tadjikistan

 

Fiche technique

Fiche technique

 

Localisation : Tadjikistan


Période : 2014


Partenaire technique : Agency of Support for Development Processes Nau (ASDP Nau)


Partenaires financiers : AFD (Agence Française de Développement), Ambassade du Royaume-Uni à Douchanbé et Fondation Abbé Pierre

 

Descriptif de l'action

Descriptif de l'action

Contexte et défis

Le Tadjikistan est caractérisé par ses conditions climatiques difficiles : un climat continental marqué par des hivers rigoureux et un environnement naturel dégradé par la déforestation et la mauvaise gestion des pâturages.

 

La région d’Ayni où 73% de la population pratique de l’agriculture de subsistance est d’autant plus vulnérable aux changements climatiques du fait de la faible productivité agricole et du stress hydrique.

Solutions

Le GERES a conduit une étude de vulnérabilité et de résilience aux changements climatiques concernant les communautés vivant dans la vallée de Iskander Dario (district d’Ayni). Les principaux changements observés par les ménages sont la hausse des températures, particulièrement au printemps, et la fonte des glaciers. Ces observations sont conformes aux données météorologiques de la zone.

 

Armé d’une meilleure compréhension de ces impacts, le projet a permis de sensibiliser 45 institutions locales sur les risques liés aux changements climatiques et les besoins en termes de stratégie d’adaptation.

 

Depuis 2011, GERES met en place des mesures d’adaptation dans la zone en partenariat avec les autorités locales : solutions d’efficacité énergétique pour les ménages afin de réduire leur consommation de biomasse, gestion durable des terres agricoles, serres solaires passives et meilleure intégration de la gestion des ressources naturelles dans les plans locaux de développement.

 

Un atelier national a été organisé à Douchanbé pour discuter des possibilités pour les autorités locales de s’adapter aux changements climatiques. Une liste de recommandations a été adressée au gouvernement pour le développement d’une stratégie d’adaptation nationale.

 

Le projet est maintenant terminé.

 

"Si les glaciers sont finis, nous aussi"

Groupe de discussion à Makshevat