Association GERES

Entrepreneuriat féminin, terroir et développement (Agonlinmi)

Fiche Technique

Fiche technique

 

Programme : Agonlinmi

 

Localisation : Bénin

 

Période : 2014-2015

 

Partenaires techniques : Mairies des communes, Centres agricoles régionaux pour le développement rural (CADER)

 

Bénéficiaires :

  • 27 femmes coopératrices dans 3 communes
  • 300 employés à l'année, essentiellement des femmes
  • 330 familles (soit 3000 personnes bénéficient des revenus et des retombées économiques générées par les emplois créés)

 

Descriptif de l'action

Descriptif de l'action

Contexte et enjeux

Au Bénin, 56 % de la population vit de l’agriculture, plus d’un tiers de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, dont une majorité en zones rurales.

 

Le travail des femmes : dans les zones rurales isolées et privées d’accès à l’énergie, près de 60 % des jeunes filles de 10 à 14 ans travaillent et ce parfois dès l’âge de 7 ans (corvées d’eau, au champ, etc.).

 

Parmi ces travaux, la transformation manuelle des produits agricoles vendus au marché (savon de palme, huile d’arachide, tapioca, etc.) est pénible et chronophage. Entre travaux agricoles et tâches domestiques, une béninoise rurale travaille en moyenne 16 heures par jour.

 

Ainsi, la dynamique entrepreneuriale, souvent portée par les femmes, représente la clé du changement social du pays. Leurs revenus bénéficient à l’ensemble du foyer : dépenses domestiques, accès aux soins de santé, éclairage donc possibilité pour les enfants d’étudier le soir.

 

Objectifs et solutions proposées

Les actions du GERES dans le département du Zou commencent dès les années 2000. Dans cette zone rurale située au sud du pays, il intervient pour favoriser la mécanisation de la transformation agroalimentaire et améliorer ainsi les conditions de travail et la qualité de vie des femmes.

 

Parmi les 29 groupements de femmes accompagnés par le GERES, 3 coopératives productrices d’huile d’arachide de la région d’Agonlin ont bénéficié d’équipements et d’un bâtiment dédié à la chaîne de clarification. La clarification permet de purifier l’huile brute obtenue à froid par déshydratation et filtration afin d’obtenir une huile de terroir de qualité.

 

Cette huile d’Agonlin, l’Agonlinmi, très parfumée et appréciée des Béninois, subit néanmoins une concurrence déloyale car la forte demande incite bon nombre de commerçants peu scrupuleux à offrir des huiles frelatées ou coupées en mélanges inconnus.

 

Le projet Agonlinmi, vise aujourd’hui l’amélioration des procédés de la chaîne de clarification mise en place et la structuration d’une filière de transformation / commercialisation d’huile de terroir d’Agonlin favorisant l’émancipation économique des coopératrices féminines ainsi que l’amélioration des conditions de vie des 300 familles impliquées dans l’activité.

 

En savoir plus

en savoir plus

 

Télécharger la fiche projet Agonlinmi