Association GERES

Travaux énergétiques de première nécessité dans l'habitat

Fiche technique

Fiche technique

 
Localisation : France
 
Période : 2015 - 2017
 
Partenaires financiers :
  • La Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Partenaires techniques :
  • Association Compagnons Bâtisseurs
  • Le CEDER (Centre pour l'Environnement et le Développement des Énergies Renouvelables)

 

Descriptif de l'action

Descriptif de l'action

Contexte et enjeux
  • En Provence-Alpes-Côte d’Azur, 600 000 personnes sont en situation de précarité énergétique : elles rencontrent des difficultés pour régler leurs factures d’énergie ou maintenir un confort minimum dans leur logement. Avec la hausse des prix de l’électricité et la stagnation voire la perte des revenus, ce phénomène s’aggrave.
  • De 2011 à 2014 , le GERES a effectué 400 interventions à domicile1 chez des ménages modestes. Cette expérience de terrain a permis d’identifier un besoin et un levier d'action en matière de travaux d’entretien énergétique dans l’habitat, pour lesquels aucune solution adaptée n’existe, ni dans le secteur public, ni sur le marché.
  • Pour autant, la réparation d’une fuite d’eau, l’installation d’un contacteur heure pleine-heure creuse pour un chauffe-eau électrique, le calfeutrage des canalisations ou des ouvertures, la pose de survitrage (etc.) sont autant de moyens efficaces pour endiguer les surconsommations, réduire le montant des factures et améliorer le confort dans le logement.
Solutions et objectifs

Intervenant sur le terrain de la précarité énergétique depuis plus de 10 ans, le GERES propose de compléter les dispositifs d’intervention existants par la mise en place et l'expérimentation d’une offre innovante de deux services de travaux d’entretien parmi les propositions suivantes :

  • Développer une offre issue du secteur marchand : mutualisation des besoins des ménages sur un temps donné et sur un périmètre restreint, pour permettre l’intervention groupée d’un ou de plusieurs artisans.
  • Structurer l’offre issue du secteur de l’Economie Sociale et Solidaire pour des travaux relevant du bricolage (calfeutrage, rideaux…) : il s’agit de favoriser les interventions de type "particulier à particulier", ou en lien avec les associations locales.
  • Renforcer l’offre du secteur public : permettre d'intégrer l'entretien et la rénovation énergétique dans les services « petits travaux et dépannages à domicile » qui existent déjà dans certains CCAS.
  • Etablir un modèle économique gagnant/gagnant permettant aux ménages de faire appel au service, et aux artisans, Centres Communaux d'Action Sociale et associations de pérenniser une offre de services de travaux eau-énergie rentable.