Association GERES

GERES Bénin

Membre de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Bénin compte 9,9 millions d’habitants, dont près de 2 millions vivraient dans la capitale économique, Cotonou. 70% de la population reste cependant rurale et majoritairement agricole.

 

L’accès à l’énergie dans le pays est limité aux chefs-lieux des communes et des arrondissements. 29% seulement de la population nationale voit ses besoins en énergie couvert par le réseau actuel, et le pays dépend essentiellement des énergies fossiles. Parmi les foyers qui peuvent techniquement se raccorder au réseau, nombreux sont ceux qui n’en ont pas les moyens. Cette précarité énergétique est un frein important au développement économique du territoire et notamment à la valorisation de la production agricole.

 

Le GERES au Bénin

 

Présent au Bénin depuis 2001, le GERES intervient principalement dans la zone centre-sud du pays sur la thématique de l’accès à l’énergie des populations rurales.

 

Depuis son antenne à Bohicon, et grâce à une équipe pluridisciplinaire de 19 salariés,  GERES Bénin conduit 2 programmes phares dans le département du Zou :

  • Le projet ALTERRE Bénin vise à permettre l'accès à l’énergie en milieu rural, notamment pour les activités productives (artisanat, agroalimentaire, services) en s'appuyant en particulier sur l'extraction d'huile de jatropha produite et utilisée localement. Cette source d'énergie renouvelable permet d'alimenter les moteurs villageois en substitution au gasoil ou les centrales hybrides d'électrification rurale. Ce projet alimente la réflexion à l'échelle sous régionale sur la pertinence de telles filières de proximité dans le cadre du réseau JatroREF.
  • Le projet SETUP (Service Energétique et Technique à Usages Productifs) consolide l’action du GERES en faveur du développement des zones rurales, en accompagnant les entrepreneurs ruraux du secteur agroalimentaire à la mécanisation de leur production. Ce renforcement de l’équipement est un moyen pour mobiliser, structurer et dynamiser les acteurs des filières agricoles porteuses et les former à devenir de véritables « entrepreneurs ruraux ». La filière arachide notamment a donné naissance à une initiative originale de valorisation de l’huile locale du terroir d’Agonli, que le projet s’attache tout particulièrement à promouvoir.  Le secteur du petit artisanat est quant à lui soutenu par l’électrification solaire.

 

Contact au Bénin
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.