Association GERES

Bandeau Asie Centrale

Contexte de la zone

L’Asie centrale subit un climat continental rude avec des étés chauds et des hivers très rigoureux. Les pays de la région font face à de nombreuses crises énergétiques et alimentaires. Le GERES propose des solutions essentiellement dans l’habitat et l’agriculture : efficacité énergétique des logements, des équipements de chauffage et de cuisson mais aussi soutien à l’agriculture familiale par l’amélioration des techniques agricoles.

Le GERES en Asie centrale

  • La Mongolie connaît des hivers longs et très rigoureux restreignant la saison agricole à 3 ou 4 mois par an. Le pays bénéficie pourtant d’un ensoleillement important qui lui vaut le surnom de "Pays du ciel bleu". Depuis 2010, le GERES utilise cette source importante d’énergie solaire pour améliorer la culture sous serres.
  • À Kaboul, en Afghanistan, le GERES renforce les capacités des entreprises et des artisans locaux et fait connaître les techniques d’économie d’énergie aux familles. Dans la province de Bamyan, le GERES a engagé un projet agricole pour une utilisation plus durable des ressources naturelles.
  • Depuis 2011, le GERES intervient au Tadjikistan pour développer des techniques agricoles durables qui répondent aux besoins de la population, tout en préservant les ressources naturelles. Pareillement, les solutions bioclimatiques telles que double vitrage, isolation des maisons et poêles améliorés sont disséminées afin d'améliorer le ratio confort intérieur et consommation de combustible.
  • Après plus de 25 ans de présence dans l’Himalaya indien et l’achèvement fin 2012 du projet de construction de 1 000 bâtiments solaires passifs, le GERES a transféré aux organisations locales la responsabilité de capitaliser le savoir des solutions bioclimatiques et leur diffusion auprès de la population locale.

Quelques chiffres clés

  • 1 845 maisons solaires passives construites entre 2003 et fin 2013 en Afghanistan
  • 1 034 bâtiments solaires passifs construits au Ladakh entre 2008 et 2012
  • 55 artisans formés à la construction des vérandas solaires et 1000 ingénieurs formés aux techniques d’efficacité énergétique en Afghanistan
  • 237 maçons, ouvriers et charpentiers formés en Inde
  • 242 serres solaires passives construites en Mongolie depuis 2010
  • 87 serres, 46 celliers et 7 poulaillers réalisés sur le modèle bioclimatique au Tadjikistan en 2013