Association GERES

GERES Tadjikistan

Au Tadjikistan, le taux des personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté peut atteindre 74%. Les conditions de vie dans cette zone sont extrêmes : les étés secs et chauds alternent avec les hivers particulièrement longs et rigoureux avec des températures inférieures à -15°C et de faibles précipitations. Durant cette parenthèse hivernale, les activités économiques de la région sont fortement limitées. La période agricole restreinte est entravée par une importante dégradation des sols et des ressources naturelles. En effet, l'utilisation intensive et non gérée d'engrais chimiques durant l'ère soviétique a causé une pollution durable des terres. Après l'effondrement de l'URSS, la population a été confrontée à une situation de pénurie énergétique et a utilisé massivement les ressources naturelles disponibles, en particulier le bois. Cela a conduit à une déforestation massive.

 

Le GERES au Tadjikistan

Le GERES est présent au Tadjikistan depuis 2011. Le projet mené vise à améliorer les revenus et les conditions de vie de 1000 foyers ruraux parmi les plus vulnérables, afin de rompre avec leur situation de précarité, par la promotion d'un petit entreprenariat local. Pour ce faire, le GERES va mettre en œuvre des techniques solaires passives et des procédés d'isolation thermique au niveau de l'habitat. La réduction du besoin en combustible permettra de réduire la pression sur la biomasse locale.

 

Contact au Tadjikistan
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.