Association GERES

Climat et développement

Début 2016, l’Organisation Météorologique Mondiale  (OMM) a officiellement annoncé que 2015 était, l’année la plus chaude jamais enregistrée. Elle s’ajoute, ainsi, à la liste des 16 années les plus chaudes dont 15 figurent au 21ème siècle. L’OMM note que c’est la première fois que les températures dépassent de près d’1°C celles de la période préindustrielle. Ces chiffres confirment que la tendance au réchauffement global est désormais sans équivoque.

 

Le 5e rapport  des 830 experts du Groupe d’experts inter-gouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a confirmé que les changements climatiques creusent les inégalités et exacerbent les vulnérabilités existantes, notamment en entravant la croissance économique de pays déjà marqués par une pauvreté chronique. Tandis que de nombreux Etats du monde cherchent des solutions pour consommer moins d’énergie, 1,3 milliard de personnes, soit 19% de la population mondiale, n’a par exemple pas accès à l’électricité.

 

Aujourd’hui, alors que 842 millions de personnes souffrent de la faim, et que plus de 180 millions d’enfants sont touchés par la malnutrition , le rapport publie des chiffres inquiétants sur l’impact des changements climatiques sur la santé, l’accès aux ressources en eau, les rendements agricoles, la sécurité alimentaire et, de façon plus générale sur la sécurité des populations.

 

Ces différents constats soulignent les interconnexions existantes entre la lutte contre les changements climatiques et la recherche d’un développement économique durable et juste.

 

Notre offre de service

 

Nous intervenons sur les problématiques suivantes :

  • Approches territoriales du développement et du climat (diagnostic de vulnérabilités)
  • Renforcement de capacités sur les changements climatiques (décideurs locaux, nationaux ou pairs)
  • Développement des stratégies nationales et locales de lutte contre les changements climatiques (ex : INDC Guinée)
  • Mobilisation d’acteurs (ex : World Wide Views)
  • Education à l’environnement et formation sur les enjeux liés aux changements climatiques (à destination d’un public non-professionnel : étudiants, individus, etc.)
  • Pratiques agricoles et changements climatiques

 

Nos références

 

- Chef de filat de la commission Climat & développement de Coordination SUD

Dans ce cadre, réalisation de différents travaux de décryptage et plaidoyer sur les enjeux climat et développement, ainsi que d’études de fonds :

- Réalisation de formations sur les enjeux climat et développement à destination des organisations du Nord et du Sud

 

L'équipe

Aurélie Reibel

Ingénieure agroéconomiste spécialisée en développement rural et en coopération internationale, Aurélie Reibel a une expérience de terrain (France, Afrique et Asie du Sud Est) de six années. Elle a entre autre travaillé sur des projets collectifs de méthanisation agricole, solaire photovoltaïque au sol alliant agriculture et sur le développement de pratiques agro-écologiques permettant à la fois d’adapter la production agricole aux nouveaux contextes climatiques afin de répondre au défi majeur de la sécurité alimentaire et d’atténuer les changements climatiques.

 

Camille André

Détenteur d’un Master en Analyse de projet de développement, Camille est économiste de formation, avec une spécialisation dans l’économie du développement. Il dispose, en conséquence, de connaissances globales sur les questions macro et micro-économiques. En outre, il bénéficie d’une formation approfondie sur l’utilisation d’outils économétriques et statistiques, ainsi que des méthodologies de conception et conduite d’enquêtes. Au cours de ses études, Camille a eu l’occasion de travailler sur le terrain (Togo et Madagascar) sur les problématiques de l’environnement et de l’éducation.

 

Avec près de deux ans d’expérience au sein du GERES, Camille a développé une expertise particulière dans le domaine du plaidoyer et de la sensibilisation sur la lutte contre les changements climatiques dans le cadre des activités de la CCD de Coordination SUD. Par ailleurs, en amont de la COP21, Camille a organisé le débat citoyen planétaire sur le climat et l’énergie à Kaboul, en partenariat avec l’équipe GERES locale.

 

Toujours en Afghanistan, dans la province de Bamyan, Camille a élaboré les contenus d’une formation sur les changements climatiques à destination des décideurs locaux, des organisations de la société civile et d’étudiants de l’Université de Bamyan. Dans ce cadre, il a formé un formateur local à la réalisation de ces différentes sessions. Dans la même province, Camille a aussi développé deux curricula de sensibilisation aux enjeux climat et environnementaux (biodiversité et gestion des déchets) pour les écoliers âgés de 11 à 14 ans.

 

Plus dans cette catégorie : Entrepreneuriat durable »