Association GERES

Promotion de l'efficacité énergétique dans l'habitat tertiaire en Afghanistan

Fiche Technique

Fiche technique

 

Localisation : Afghanistan

 

Période : 2002-2010

 

Partenaires techniques : Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (ADEME), Ministère afghan de la Santé Publique (MoPH), Ministère afghan de l'Énergie et de l'Eau (MoEW), Ministère afghan de l'Éducation (MoE), Agence Nationale de Protection de l'Environnement (NEPA), Initiative tripartite "Afghanistan-France-Allemagne" dans le domaine de l'énergie (AFGEI), Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ)

 

Partenaires financiers : ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie), AFD (Agence Française de Développement), Programme de Microfinancements du Fonds pour l'Environnement Mondial (PMF-FEM / PNUD), Ministère marocain de l'énergie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement (MEMEE), Fondation Prince Albert II de Monaco, Fondation Poweo, Fondation Macif, Fondation Veolia Environnement, Conseil Régional Provences-Alpes-Cote d'Azur

 

Descriptif de l'action

Description de l'action

Après la période de guerre dans le pays, la reconstruction des bâtiments publics des secteurs de l’éducation et de la santé est considérée comme prioritaire à la fois par les autorités afghanes et par les bailleurs de fonds.

En 2004, le Ministère français des Affaires Etrangères et Européennes (MAEE) lance un projet de coopération dans les secteurs prioritaires de la santé et de l’éducation, en liaison avec les autorités afghanes concernées, l’Agence Nationale de Protection de l’Environnement (NEPA), les Ministères de la Santé (MoPH), de l’Education (MoE) et de l’Eau et de l’Energie (MEW).

Ce projet, conduit par l’Agence Nationale de Protection de l’Environnement (NEPA) avec le soutien du Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM), vise à introduire dans les différents programmes d’aide, de développement et de reconstruction des secteurs de la santé et de l’éducation, des mesures pour l’amélioration de l’efficacité énergétique et l’utilisation d’énergie renouvelable. Ce projet, financé avec le concours du FFEM est copiloté par le NEPA et le MAEE, coordonné par l’ADEME et mis en œuvre localement par le GERES, basé en Afghanistan.

Les activités concerne les régions les plus froides où les demandes en combustible sont importantes pour faire face à des températures hivernales pouvant descendre jusqu’à moins 35°C (Kaboul et sa région, la région nord et la région centre).
Dans la reconstruction des bâtiments, le GERES réutilise les savoir-faire traditionnels et transfère des technologies nouvelles. Il organise formation des artisans et ouvriers du bâtiment et contribue enfin à l’ouverture de nouveau marché de biens ou de services.

La réalisation de bâtiments démonstratifs a suscité l’intérêt des décideurs afghans pour les techniques proposées. En se fondant sur ces premiers résultats, ce projet a apporté un conseil aux ministères de l’Education et de la Santé, formé les opérateurs et inscrit dans la durée le recours à des méthodes de construction favorables à l’efficacité énergétique (prescriptions des bailleurs de fonds, plans standards, cadre public des investissements…).

Fin 2010, 274 bâtiments publics de santé, d'éducation, de culture et de défense (168 225 m2)  ont été reconstruits ou rehabilités avec le concours principal du GERES.