Association GERES

Revue Juridique de l'Environnement : Après l'Accord de Paris, quels droits face au changement climatique ?

Les ONG : Moteurs de l'avant, actrices de l'après

En tant qu’un des neuf groupes majeurs des Nations Unies, les ONG et associations ont toujours pris part aux négociations du régime climatique international. Leurs exigences de cohérence et leur réalisme de terrain en ont fait dès le début des actrices actives des négociations, préservant l’arène climatique des fausses solutions et autres manques d’ambition politique. Elles posent les jalons en suivant les recommandations des scientifiques. Dans le sillage de l’audition de James Hansen en 1988 par le Congrès américain où il évoque la barre des 350 parties par million (ppm), seuil de concentration du CO2 dans l’atmosphère à ne pas dépasser, l’ONG 350.org voit le jour. L’année suivante en 1989, le Climate Action Network tisse sa toile pour regrouper aujourd’hui 1100 ONG de 120 pays différents. Les ONG ne sont pas seulement du Nord, mais se font entendre également au Sud ; elles portent les voix des plus vulnérables et apparaissent très vite comme la conscience du monde. Régulièrement consultées pour leur expertise, elles n’ont cessé de faire de l’activisme et de la mise en scène leurs marques de fabrique. Aujourd’hui, elles ont de multiples visages – océan, faim dans le monde ou biodiversité – leurs messages sont divers et leur dénominateur commun : la protection du climat et des plus vulnérables.

Acheter le numéro spécial de la Revue Juridique

Informations supplémentaires

  • Author: Renaud Bettin
  • Year: 2017
  • Type: Technical guide
  • Language: French
  • Pages: 276