EN

FR

Plus de 400 députés français compensent leurs émissions carbone avec le GERES

L’Assemblée nationale à décidé de s’engager dans la Solidarité climatique, en soutenant un projet de développement au Mali, à l’occasion du déplacement de 400 députés à Berlin, le mardi 22 janvier, dans le cadre du 50e anniversaire du Traité de l’Elysée. Le déplacement de cette délégation, composée des députés et de leurs accompagnateurs, devrait générer environ 380 tonnes équivalent CO2.

Le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a donc décidé de mettre en place un mécanisme de compensation des émissions engendrées par ce voyage. Pour mettre en œuvre cette démarche, l’Assemblée nationale a fait appel au GERES à travers son programme de compensation CO2Solidaire. Elle contribuera au financement au Mali du programme CEnAO – Climat et Énergies en Afrique de l’Ouest.

Ce programme comporte deux volets principaux :
• professionnaliser et développer la filière énergie domestique
• faciliter le changement d’échelle des projets grâce à la finance carbone

Le GERES assure les conditions de pérennité du projet qui vise à participer à la lutte contre les changements climatiques en favorisant un développement sobre en carbone et résilient en Afrique de l’Ouest. Le choix du Mali n’est pas non plus anodin et permet de rappeler que la situation actuelle doit plus que jamais nous encourager à poursuivre les efforts de développement.

Le président de l’Assemblée, Claude Bartolone, a par ailleurs confirmé qu’il s’engageait à assurer la compensation de ses déplacements par le biais du GERES et de sa plateforme CO2Solidaire, durant toute la législature.

 

Vous êtes ici : GERES » Plus de 400 députés français compensent leurs émissions carbone avec le GERES