EN

FR

Lancement du projet Hammams durables au Maroc

Au Maroc, le bois est vendu au poids. Cette unité de mesure amène les vendeurs à commercialiser du bois lourd au taux d’humidité élevé. Pourtant, c’est la combustion de bois sec qui offre les meilleures propriétés calorifiques et de combustion.

Parmi les gros consommateurs de bois-énergie, les hammams marocains sont en première ligne. Dans un contexte de raréfaction de ces ressources et d’augmentation de leur prix, la modernisation énergétique des hammams et la gestion durable des filières d’approvisionnement sont une nécessité environnementale et économique.

C’est ainsi que pour contribuer à la réduction de la consommation de bois­, d’énergie et d’eau, le nouveau projet « Hammam durable » – qui intervient après un projet pilote – vient d’être lancé par le GERES avec le financement du FFEM (Fonds Français pour l’Environnement Mondial) pour une durée de 4 ans.

En partenariat avec l’association marocaine ENsEN et l’association des propriétaires de hammams, 40 projets de démonstration seront réalisés sur tout le territoire. L’intervention qui débutera à Casablanca, Rabat et Chefchaouen, cible un accompagnement du secteur pour l’aider à se moderniser et répondre aux problématiques environnementales. A travers la rénovation des chaudières, des formations à la gestion des ressources, et de renforcement de compétences, les propriétaires de hammams visés seront aptes à se moderniser plus facilement.

Soutenu par le Fonds de dotation Itancia depuis juin 2014, ce projet qui développera jusqu’en 2018 recherche encore d’autres partenaires financiers.

Vous êtes ici : GERES » Lancement du projet Hammams durables au Maroc