EN

FR

Le concours TERRA Award Sahel+ distingue le GERES dans la catégorie « Énergie »

Le concours TERRA Award Sahel+ a récompensé ce 17 février le projet de Zone d’Activités Électrifiée que le GERES a mené au Mali ! Il a reçu la mention spéciale dans la catégorie « Énergie ».

Le concours TERRA Award Sahel+ s’inscrit dans un contexte de transformations mondiales – économique, sociale, politique et culturelle – et en particulier dans les pays du Sahel où l’on partage les mêmes contraintes et les mêmes opportunités climatiques, environnementales et humaines.

L’usage de la terre crue et des matériaux écologiques pour la construction des espaces de vie dans cette région permet aujourd’hui d’apporter des réponses concrètes à ces enjeux.

Le but de ce concours lancé par réseau FACT Sahel+ et le Collectif “Les Bâtisseuses” est de contribuer à la promotion de ces pratiques urbanistiques et artisanales respectueuses de l’environnement et des êtres vivants, tout en affirmant le rôle social et citoyen de la culture constructive sur ces territoires.

47 candidats et 11 projets primés

47 architectes, artisans, organismes, entreprises et associations ont candidaté et 11 projets ont été récompensés ce 17 février dans différents catégories (habitat, patrimoine, formation, etc.). Le jury a particulièrement apprécié l’approche « globale » du projet de Zone d’Activités Électrifiée (ZAE) présenté par le GERES et il a décidé de lui remettre une mention spéciale dans la catégorie « Énergie ».

 

Cérémonie le 17 février | © Nicolas Réméné / FACTsahel+ / Bogo JA

Une initiative malienne pour relever le défi énergétique

Ce projet est né au Mali, un pays où seulement 18% des zones rurales ont accès à l’électricité. Le défi énergétique y est donc considérable. C’est particulièrement vrai dans la zone enclavée de Konséguéla où la ZAE a vu le jour.

C’est donc en 2015 que le GERES et ses partenaires (AMEDD, Association La Voûte Nubienne, AMADER, ANADEB) ont décidé, en concertation avec les collectivités locales, d’implanter une nouvelle zone d’activités auto-suffisante grâce à un mix énergétique 100% durable : panneaux solaires photovoltaïques et huile végétale pure. La particularité de cette zone ? Ses bâtiments ont tous été construits sur un modèle bioclimatique afin de garantir un confort thermique optimal. Depuis 2017, 11 très petites entreprises, donc 5 dirigées par des femmes, ont pu s’installer dans les locaux, créant 35 emplois directs et 125 emplois indirects.

La zone d’activités électrifiée de Konséguéla au Mali | © GERES / Fototala King Massassy

Un succès qui en appelle d’autres dans la région du Sahel

Le GERES est donc très fier que cette réalisation ait été identifiée comme un « projet remarquable » par le jury du TERRA Award Sahel+ et que le talent des concepteurs, des maîtres d’ouvrage, des entrepreneurs et des artisans ait été reconnu et récompensé.

Cette réussite à Konséguéla nous encourage à poursuivre dans cette voie en répliquant ce modèle de zone d’activités dans d’autres communes du Sahel.

 

Ce projet a été soutenu financièrement par l’Union Européenne, l’Agence Française de Développement, la Fondation EDF, la Fondation Lord Michelham of Hellingly, la Fondation Nexans, le Fonds de dotation Synergie Solaire, la Fondation Un Monde par tous et ECODIS. Merci à eux.

Vous êtes ici : GERES » Le concours TERRA Award Sahel+ distingue le GERES dans la catégorie « Énergie »