EN

FR

GERES Cambodge atteint le million de New Lao Stove distribués

10 millions de Cambodgiens utilisent le bois pour la cuisson des aliments ; ce qui menace l’écosystème du pays et ses forêts primitives. Pour faire face au désastre annoncé, le GERES travaille depuis 10 ans avec des artisans locaux pour fabriquer des cuiseurs moins énergivores, capables de réduire significativement la demande en combustible de bois. Le 18 mars dernier près de Phnom Penh, le millionième foyer de cuisson « New Lao Stove » a été diffusé sur le marché.

Un pari ambitieux…

Pour 2,4 milliards de personnes dans le monde, les bouses animales ou le bois constituent l’unique source d’énergie pour cuisiner. Ils alimentent des foyers de cuisson rudimentaires, à faible rendement, et ayant une durée de vie limitée. 1,6 million de femmes et d’enfants meurent chaque année de l’utilisation de ces cuiseurs en raison des fumées nocives qu’ils dégagent. « Les résultats ont été obtenus grâce à la mobilisation de tous les producteurs de foyers améliorés dans le monde », commente Iwan Baskoro, directeur des programmes de GERES Cambodge ; preuve que la diffusion à grande échelle de foyers améliorés n’est plus un rêve inaccessible, mais bien une réalité. En effet, cette question de la diffusion était délicate à aborder au départ, car le problème n’a jamais été de savoir comment fabriquer un foyer de cuisson amélioré, mais de comprendre comment mener une stratégie adaptée localement, afin que même les familles les plus démunies puissent l’acquérir et l’utiliser. Dès la fin des années 1970, les ingénieurs et développeurs locaux ont su créer des standards efficaces, mais selon un rapport de la Banque Mondiale, moins de 10% des projets de cuiseurs améliorés survivaient après 2 ans d’existence, notamment en raison des difficultés d’appropriation par les populations. En ayant su adapter un foyer traditionnel déjà fortement commercialisé aux nouvelles connaissances thermiques et techniques de combustion moderne, le GERES a été en mesure de répandre un cuiseur simple à fabriquer, efficace sur le plan énergétique (réduction de 22% de la consommation de bois), et mobilisant les compétences des communautés locales.

…et des résultats encourageants !

Les résultats ont été très positifs tant pour les consommateurs que la préservation des forêts. Au cours des 2 dernières années, en raison de la hausse des coûts du bois et du charbon de bois sur le marché local, les ventes du foyer New Lao Stove (NLS) ont plus que doublé pour atteindre plus de 290 000 unités distribuées par an. Cela signifie que plus de la moitié des ménages urbains au Cambodge possède au moins un cuiseur New Lao Stove. Au final ces ménages ont économisé plus de 7,5 millions de dollars sur leur budget consacré à l’achat du bois de feu depuis 2003. Parallèlement, plus de 5 000 hectares de forêts naturelles ont été sauvegardés. Ces chiffres sont prometteurs mais ce n’est qu’un début. « Aujourd’hui, 2 milliards de personnes sur terre souhaitent acquérir un foyer amélioré pour la cuisson quotidienne », soutient Iwan Baskoro. « Toutes ont le droit d’utiliser ces cuiseurs, et nous avons le devoir de les y aider ».

Le « New Lao Stove » en quelques chiffres :

  • Une économie de 22% sur la consommation de combustible 2 à 3 fois plus résistant que les foyers traditionnels
  • Plébiscité par près de la moitié des ménages urbains du Cambodge (soit 300 000 familles)
  • Plus de 7,5 millions de dollars économisés par les utilisateurs depuis 2003
  • Plus de 500.000 tonnes de CO2 évitées
  • Réduction drastique de la pollution de l’air dans les maisons grâce à la limitation des fumées

A l’occasion du millionième foyer amélioré « New Lao Stove » en circulation sur le marché cambodgien, GERES Cambodge tient à remercier tous les producteurs et les utilisateurs de leur confiance et de leur engagement !

Téléchargez la plaquette

Vous êtes ici : GERES » GERES Cambodge atteint le million de New Lao Stove distribués