EN

FR

L’alliance globale pour la « Climate Smart Agriculture », un jeu de dupes ?

Définie par la FAO depuis 2009 – et que l’on pourrait traduire par « agriculture intelligente face au climat » – la « Climate Smart Agriculture » augmenterait la productivité et la résilience des cultures de manière durable. Cependant, le concept reste flou et les alliances qui se forment poseraient des difficultés en termes de gouvernance faute d’objectifs clairs.

Ainsi, deux commissions de Coordination-SUD (climat et Agriculture&Alimentation) ont souhaité mener une réflexion partagée qui, montrant les risques et les dérives de ce concept, formule des recommandations importantes à nos dirigeants et aux instances qui se réuniront à l’occasion du prochain sommet sur le Climat du 23 septembre à New York.

En préparation de l’Assemblée Générale des Nations Unies, François Hollande a reçu des représentants d’ONG ce 22 septembre. Malgré leurs alertes, le Président a confirmé que la France s’engagerait dans l’alliance globale Climate Smart Agriculture. Dans un communiqué commun, les ONG françaises ont réitéré leur ferme opposition à cette décision : « Le choix de la France de s’y impliquer pour infléchir ses orientations de l’intérieur est une stratégie hasardeuse qui revient à cautionner l’initiative » souligne Vanessa Laubin, chargée de mission au GERES et cheffe de file de la Commission Climat et développement de Coordination SUD.

Lire l’intégralité du communiqué de presse (Coordination SUD)

 

Télécharger la note en français

Télécharger la note en anglais

 

Vous êtes ici : GERES » L’alliance globale pour la « Climate Smart Agriculture », un jeu de dupes ?