RESTEZ INFORMÉ DE NOS INFORMATIONS JE M'INSCRIS À LA NEWSLETTER
FRANCE

Valorisation des biomasses résiduelles en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Les matières organiques résiduelles, ou biomasses résiduelles, représentent de nos jours de véritables ressources locales pour développer des solutions multi-filières de retour au sol et de production d’énergie renouvelable. Le projet ValoMO accompagne les acteurs de la région dans la transition énergétique avec une logique d’économie circulaire sur les territoires, pour lutter contre les changements climatiques.

Contexte et enjeux

Les récentes évolutions du contexte réglementaire accélèrent la dynamique engagée ces dernières années pour une valorisation des résidus organiques.

Depuis 2012, plusieurs textes nationaux et européens instaurent la nécessité de trier et valoriser les biodéchets, et imposent une hiérarchie pour une meilleure gestion : de la lutte contre le gaspillage alimentaire, au retour au sol des matières organiques pour maintenir leur fertilité, et à la production d’énergie à partir de biomasse.

Le tri à la source des biodéchets doit être mis en place fin 2023 pour tous, or le retard est important !

En région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le SRADETT (document de planification intégrant les enjeux énergétiques, climat et qualité de l’air) prévoit de recourir aux énergies renouvelables régionales (dont les biomasses résiduelles pour la production de méthane par ex) pour couvrir 100 % des besoins énergétiques de la région.

Par ailleurs, le potentiel de biodéchets à trier et valoriser est estimé à 450 000 tonnes. Enfin, l’augmentation des quantités de déchets verts collectés suite à la mise en place de l’interdiction de brûlage, crée une saturation des déchèteries et un engorgement des plateformes de compostage existantes.

Aujourd’hui en région, le faible maillage d’installations de valorisation des biomasses résiduelles et le retard pris dans la mise en place de tri à la source des biodéchets ne permettent pas de satisfaire les objectifs ci-dessus.

L’enjeu est alors à la fois de prévenir la production de biomasse résiduelle mais également d’orienter les matières organiques vers des valorisations matières ou énergétiques, permettant de limiter les émissions de gaz à effet de serre liées à leur traitement ou leur décomposition.

Assurer l’aval des filières de valorisation organique apparaît alors comme une réelle opportunité, notamment par la production et l’utilisation de composts, de digestats, et de broyats de qualité.

Objectifs et solutions proposées

Avec une expertise de plus de 20 ans dans l’accompagnement d’acteurs pour un développement harmonieux de filières régionales de valorisation des matières organiques résiduelles (biodéchets, déchets verts, etc), le Geres propose des accompagnements de solutions, en partenariat avec GESPER, selon 2 catégories :

  • la valorisation énergétique : par méthanisation qui permet de produire à la fois du méthane et un fertilisant appelé « digestat », ou par combustion de résidus agricoles par ex. dans des chaudières biomasse en complément du bois forestier.
  • la valorisation par retour au sol de broyat de déchets végétaux (des espaces verts ou déchets agricoles) soit directement (paillage ou autres), soit après compostage.

Les 3 principaux objectifs du projet sont :
1. Faire connaître les différentes solutions régionales de valorisation des biomasses résiduelles et leur état de développement
2. Faciliter le parcours des acteurs (professionnels, collectivités) en mettant à disposition des outils et conseils
3. Appuyer la valorisation des déchets verts en circuit court (filière émergente)

Valorisation de la biomasse résiduelle en région paca

Plusieurs axes de travail en coopération avec les acteurs du territoire sont mis en oeuvre :

  • Connaissance des solutions régionales : sur la base d’un travail auprès des acteurs de la région, et de veille technique et réglementaire, des articles et études sont produits par le Geres et Gesper, et diffusés sur le site internet de l’Observatoire régional des Déchets et de l’Economie Circulaire (ORD&EC)
  • Accompagnement de solutions : au travers le Point InfoMO, le Geres et Gesper assurent une mission de conseil auprès des porteurs de projet pour tous types de solutions concernant les biomasses résiduelles.

    Vous avez une question sur la réglementation d’une plateforme de compostage, les déchets méthanisables, l’utilisation de résidus de bois agricoles, la mise en place du compostage dans un établissement scolaire… Vous pouvez contacter le Point Info MO pour des conseils gratuits pour vous orienter dans votre projet ! »

    En savoir plus sur le point Info MO

    Alexia Hebraud

    Responsable Pôle Biomasse Energie Agriculture Territoire, Geres

    • Expérimentation de la méthode ConcerTO de l’Ademe : une collectivité est accompagnée pour un projet de concertation territoriale, pour valoriser les biomasses résiduelles
    • Développement de la valorisation des déchets verts : un travail collaboratif est engagé avec les acteurs agricoles pour valoriser les déchets verts des collectivités. Pour accompagner les professionnels et les particuliers, la plateforme Bours’O Vert (lieu dédié à l’échange de broyat et de location de broyeurs) évolue et des ateliers démonstratifs auront lieu dans toute la région.
    • Organisation de visites de sites pour présenter les différentes solutions existantes en région et un évènement final rassemblera les acteurs des différentes filières pour dynamiser les opérations régionales : méthanisation, compostage de proximité, broyage de déchets verts…

    L’objectif de Bours’O Vert est de favoriser la valorisation de broyat et résidus végétaux issus de l’entretien des jardins et espaces verts, en réutilisant cette matière organique sur place ou à proximité. Bours’O Vert est donc une plateforme de petites annonces gratuites dédiée au broyage/paillage en région Provence Alpes Côte d’Azur !

    Que vous cherchiez du broyat, un broyeur ou une prestation de service, Bours’O Vert est l’outil qu’il vous faut.

    Créée par le Geres et l’association GESPER, Bours’O Vert a vu le jour grâce au soutien de l’ADEME et de la Région SUD Provence Alpes Côte d’Azur.

    En savoir plus sur Bours’O Vert

    Aurélie Levet

    Chargée de projet Biomasse - Energie - Agriculture - Territoires - Economie circulaire, Geres

    Les partenaires

    Les partenaires techniques

    • GESPER

    Les partenaires financiers

    • ADEME Provence-Alpes-Côte d’Azur
    • Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

    LES PARTENAIRES DU PROJET

    POUR ALLER PLUS LOIN

    Se renseigner sur les solutions pour valoriser les biomasses résiduelles

    En savoir plus

    L’observatoire régional des déchets

    En savoir plus

    Métha’Synergie, le consortium qui accompagne la filière méthanisation en région

    En savoir plus

    Guide de prévention et de gestion des déchets, lutte contre le gaspillage alimentaire

    En savoir plus

    VOUS SOUHAITEZ AGIR EN FAVEUR DE LA SOLIDARITÉ
    CLIMATIQUE ET SOUTENIR NOS ACTIONS ?

    Dites-nous qui vous êtes et découvrez vos moyens d'action

    CITOYEN·NE·S

    Parce que la Solidarité climatique est l’affaire de toutes et tous, le Geres vous donne les clés pour passer à l’action.

    AGIR EN TANT QUE CITOYEN·NE

    ENTREPRISES

    En tant que dirigeant·e d'entreprise, employé·e ou client·e responsable, vous avez le pouvoir d'agir au quotidien.

    AGIR EN TANT QU'ENTREPRISE

    INSTITUTIONS & COLLECTIVITÉS

    Soutenez nos actions en France et à l'international et devenez un acteur de la Solidarité climatique.

    AGIR EN TANT QU'INSTITUTION

    FONDATIONS

    En vous engageant aux côtés du Geres, vous contribuez à la mise en œuvre d’actions innovantes et concrètes.

    AGIR EN TANT QUE FONDATION