RESTEZ INFORMÉ DE NOS INFORMATIONS JE M'INSCRIS À LA NEWSLETTER
27 avril 2020

Comment fabriquer un vélo d’appartement et produire de l’énergie en confinement ?

En cette période d’activité restreinte et de confinement, pourquoi ne pas utiliser son vélo pour se dépenser physiquement et produire de l’énergie en même temps ?

Marc, notre chargé de projet énergie au Geres se prête à l’exercice !

Deux options s’offrent à vous pour fabriquer le support du vélo…

Option 1/ Un peu de bricolage !

Pour démarrer sur de bonnes bases, il vous faut : 

  • Une planche (dans mon cas, j’ai pris le côté d’une vieille commode Ikéa), une barre en bois (ici, la récupération d’une palette), de la visserie, une perceuse, une scie…
  • Un vélo, évidemment ! Dans mon cas, c’est un VTT. Il faut bien identifier comment sont maintenus la roue arrière et le cadre. Il est important également de savoir comment accrocher la roue arrière au support. Ce support doit être suffisamment solide pour soutenir la roue arrière élevée et vous maintenir en équilibre une fois dessus.

Fabrication du support, kézako ?
Le principe est assez simple. Coupez la barre à une longueur légèrement supérieure au rayon de la roue afin de juste surélever celle-ci. Ces piliers viendront se loger juste en-dessous du cadre au niveau du moyeu.

Il faut à présent consolider ces piliers. Dans mon cas, j’ai utilisé des plus petites barres en bois pour former une équerre arrière pour la stabilisation dans l’axe du vélo et des chutes de la grosse barre sur l’extérieur pour la stabilisation latérale. Attention ! Ne pas encore les fixer à la planche car il va falloir positionner les piliers au bon endroit sous le cadre arrière.

La fixation du cadre arrière sur les piliers est la partie la plus délicate. Il ne faut pas gêner la rotation de la roue et de la chaine tout en essayant d’accrocher ce cadre sans le détériorer.

Dans mon cas, j’ai utilisé une équerre en métal mise à l’envers pour « emprisonner » le cadre sur le haut du pilier (cf. photo). Normalement, un côté suffit !

Fixez le tout par des vis à bois sur la planche.

Et voilà ! Pour ma part, j’ai trouvé un petit tabouret pour surélever la roue avant pour ne pas être trop penché en avant. Il est utile de mettre un tapis pour ne pas abimer votre sol.

Option 2/ Les non-bricoleurs, c’est pour vous !

On peut utiliser à la place des piliers 2 chaises (stables) qu’on fixe à la planche au sol. L’inconvénient est que ces 2 chaises seront endommagées au niveau de la fixation. Pas de photo pour le moment mais je vais étudier la possibilité. 

  • Il ne reste plus qu’à « rouler » ! 

Enfin, presque ! Rouler dans le vide, ce n’est pas évident et, surtout, il n’y a aucune résistance (ce n’est pas conseillé pour faire une activité physique).

Mieux vaut utiliser un système de résistance pour le pédalage !

  • Soit, on se sert des freins :

C’est la solution la plus facile. Pas besoin de fabriquer un dispositif externe. Vous pourrez varier la résistance pour simuler des montées et descentes. L’inconvénient reste l’éventuelle usure prématurée des freins. Bon, à priori ça devrait tenir jusqu’à la fin du confinement. Sachant que le remplacement des plaquettes ou patinettes ne coûte pas cher. 

  • Soit on utilise le frein moteur électrique et on produit de l’électricité :

En insérant un dispositif qui génère de l’électricité comme une dynamo ou un alternateur, les forces de frottement ainsi que la charge électrique produite créent une résistance au pédalage. On peut par exemple, utiliser un moteur électrique universel très souvent disponible dans nos appareils électroménager. Dans mon exemple, j’ai « sacrifié » un vieux ventilateur qui devenait trop bruyant et qui aurait certainement été changé cet été.

Une fois désossé, ça donne ça :

  • Il faut ensuite relier l’axe du moteur aux mouvements de rotation de la roue du vélo. J’ai utilisé une vielle roue d’un chariot que j’ai collé sur l’axe.
  • Il reste ensuite à fixer l’ensemble sur la planche afin que les 2 roues se touchent. 

Il faut ensuite connecter le câble d’alimentation du moteur à un appareil externe. La production de courant est un courant continu et il ne peut donc pas alimenter des appareils domestiques qui sont eux alimentés en courant alternatif (secteur). Il faut soit intégrer un transformateur continu alternatif (difficile à trouver ou à fabriquer) ou bien brancher un appareil en courant continu. 

  • Soit,on utilise à la place des piliers (version 1), 2 chaises qui serviront de support :

C’est à mon sens, la solution la plus facile et nous n’utilisons plus que celle-ci en famille à la maison !

Pour cela, il nous faut :

  • 2 chaises en bois idéalement d’extérieur ou qui peuvent être légèrement altérées. Dans mon cas, ce sont 2 chaises de jardin Ikea pliables.
  • Une grande planche ou 2 à 3 planches « de chantier »
  • Des vis et et une équerre métallique
Construction vélo appartement en confinement
  • Positionner le vélo proche des 2 chaises et identifier comment fixer le cadre de la roue arrière. Dans mon cas, j’ai pu visser une équerre entre le cadre du vélo et la chaise.
  • Une fois le vélo fixé aux chaises, il faut consolider les chaises en les vissant sur la (les) planche(s).
  • Une fois le vélo fixé aux chaises et planche, il vous reste à rouler !
Essai construction vélo appartement confinement

Astuce : pour induire une résistance continue des freins : rendez-vous au niveau du frein arrière et retendre le cable au point où les patins touchent légérement la roue.

Et voilà, il n’y a plus qu’à. En selle ?

la solidarité climatique en actus

COVID-19 : Coordination SUD et le Geres demandent à Emmanuel Macron de répondre à l’appel de la solidarité internationale

COVID-19 : Coordination SUD et le Geres demandent à Emmanuel Macron de répondre à l’appel de la solidarité internationale

À travers un communiqué de presse adressé au gouvernement français, Coordination SUD et ses 170 ONG membres dont le Geres fait partie, ...

Face à la destruction de la forêt amazonienne, le cri d’alarme des associations

Face à la destruction de la forêt amazonienne, le cri d’alarme des associations

Les incendies se multiplient et la déforestation s'intensifie en Amazonie. La communauté all4trees et le mouvement "On est Prêt" ...

Les 10 commandements du Geres pour un été éco-responsable réussi !

Les 10 commandements du Geres pour un été éco-responsable réussi !

L’été, c’est la saison de toutes les tentations. Climatisation à plein régime, barbecue au charbon, pailles jetables à gogo, voyages en

VOUS SOUHAITEZ AGIR EN FAVEUR DE LA SOLIDARITÉ
CLIMATIQUE ET SOUTENIR NOS ACTIONS ?

Dites-nous qui vous êtes et découvrez vos moyens d'action

CITOYEN·NE·S

Parce que la Solidarité climatique est l’affaire de toutes et tous, le Geres vous donne les clés pour passer à l’action.

AGIR EN TANT QUE CITOYEN·NE

ENTREPRISES

En tant que dirigeant·e d'entreprise, employé·e ou client·e responsable, vous avez le pouvoir d'agir au quotidien.

AGIR EN TANT QU'ENTREPRISE

INSTITUTIONS & COLLECTIVITÉS

Soutenez nos actions en France et à l'international et devenez un acteur de la Solidarité climatique.

AGIR EN TANT QU'INSTITUTION

FONDATIONS

En vous engageant aux côtés du Geres, vous contribuez à la mise en œuvre d’actions innovantes et concrètes.

AGIR EN TANT QUE FONDATION