RESTEZ INFORMÉ DE NOS INFORMATIONS JE M'INSCRIS À LA NEWSLETTER
28 janvier 2022

Le 3500 vélo tour va parcourir une partie de l’Europe au profit du Geres

Allier passion sportive, écologie ET solidarité c’est faisable ! Découvrez l’initiative d’Alexandre et Julien : le 3500 Vélo Tour. 3500 km de parcours qui auront pour but de décrire le fonctionnement de différents pays européens en matière d’énergie et de développement durable, de sensibiliser et de contribuer à l’action du Geres sous forme de dons. Les deux initiateurs nous racontent leur projet.

Alexandre, Julien, qui êtes vous ?

Nous sommes deux jeunes étudiants et amis de 22 ans. Nous nous sommes rencontrés en école d’ingénieur à Nantes (IMT Atlantique). Nous sommes originaires de Lyon pour Alexandre et d’Angers pour Julien. Nous nous sommes rencontrés lorsque nous nous sommes présentés dans le même groupe pour l’élection du bureau des sports de notre école. Nous sommes tous les deux très fans de sport.

Alexandre a pratiqué de nombreux sports et s’est laissé séduire par les sorties vélo durant les confinements en 2020. Julien n’a pratiqué qu’un seul sport, le basket qui est une véritable passion. Il s’intéresse également à tous les autres sports en les regardant à la télé et en lisant les articles sportifs.

Nous avons, tous les deux, un intérêt pour le développement durable. C’est aussi ce qui nous a rassemblé. Nous venons de familles qui mettent en œuvre dans leur quotidien des actions afin d’être acteur de ce développement durable. Nous avons également suivi un cursus orienté vers les énergies renouvelables (cours + stages). Aujourd’hui, nous souhaitons profiter de quelques mois libres pour être acteurs et se servir de l’ensemble des connaissances que nous avons acquises pour mettre en avant les défis de la transition énergétique et environnementale.

Suivez le projet d’Alexandre et Julien : 

Sur la page Instagram 

3500 Vélo Tour, c’est quoi ce projet ?

3500 Vélo Tour est un projet que nous créons de toutes pièces de manière à œuvrer pour le changement climatique. À la base, nous avions deux objectifs qui étaient de relever un défi sportif et être acteurs du développement durable en sensibilisant la population. Nous avons cherché à unir ces deux idées et c’est comme ça qu’est né 3500 Vélo Tour.

Nous allons parcourir 3500 kilomètres à vélo à travers 10 pays européens. Cela devrait nous prendre entre 8 à 10 semaines si tout se passe bien. Nous prévoyons quand même deux semaines de marge car il y a de grandes chances que nous fassions face à certains aléas style crevaison. Ce périple va nous permettre de repousser nos limites et de montrer que le voyage à vélo est très sympathique.

Mais surtout, nous nous servirons de ce périple, pour décrire le fonctionnement de différents pays européens en termes d’énergie et de développement durable. Cela initiera certains sujets qui nous permettront de sensibiliser l’ensemble de la communauté qui nous suivra à travers des posts sur les réseaux sociaux.

Deux sportifs à vélo faisant le tour d'Europe pour le Geres

Comment vous est venue cette idée et notamment toute la partie sensibilisation, information, énergie ?

C’est un thème qui présente pour nous un fort intérêt. À l’école, nous avons suivi des cursus sur la transition énergétique et environnementale, nous avons alors pris conscience de la complexité du sujet. Aujourd’hui, malgré l’importance que celui-ci présente, nous faisons face à un flux d’informations plus ou moins abordables et qu’il est parfois difficile de décrypter.

C’est de là qu’est venue notre idée, nous pensons que nous pouvons utiliser les connaissances que nous avons acquises pour aider, à notre tour, la population à mieux analyser ce qui se passe autour de nous et quels sont les enjeux. En clair, nous voulons « vulgariser » tout ce qui peut être compliqué à comprendre mais qu’il est très important de comprendre pour mieux maîtriser les enjeux du réchauffement climatique.

Que cherchez-vous à obtenir avec ce projet ?

Ce projet est avant tout pour nous l’opportunité de partager. C’est ce que nous recherchons plus que tout : partager avec toutes les personnes qui nous suivront, partager avec les populations locales que nous rencontrerons lors du périple, partager
entre nous. Ensuite, nous espérons que notre action pourra être utile pour le plus grand nombre et que cela développera les connaissances, les prises de conscience et les questionnements sur les sujets de l’énergie et du développement durable.

En effet, les gens prennent de plus en plus en compte toutes ces questions, notre objectif est que chaque personne puisse se poser quelques minutes par jour et lise nos posts en enrichissant ses connaissances et en se questionnant sur ce sujet. Enfin, nous avons également construit ce projet pour repousser nos limites physiques puisque le périple va être difficile. Cela va nous permettre de prendre en main notre destin et de tirer de ce projet une plus grande fierté.

Pourquoi avez-vous eu envie de soutenir le Geres ?

Nous avons choisi d’aider le Geres pour son fonctionnement. Il nous semble que le Geres possède une belle transparence de gouvernance. Les actions qu’elle mène sont sensées et correspondent au domaine dans lequel nous souhaitons agir, à savoir le développement de l’énergie dans les pays qui n’en possèdent pas. Au contraire, ce sont ces pays qui subissent de plein fouet le réchauffement climatique.

Enfin, la facette d’études et expertises d’ingénierie que mène le Geres est quelque chose que nous avons relevé et qui nous semble intéressant. Après notre sollicitation, le Geres a également été très réactif, il nous a proposé d’échanger, nous a délivré des conseils précieux et a proposé de nous accompagner tout le long de la préparation du projet 3500 Vélo Tour.

Quels autres partenaires recherchez vous pour votre projet ?

Aujourd’hui, nous disposons de plusieurs soutiens de la part d’entreprises actrices du développement durable ou ayant une sensibilité pour ces enjeux. Cela nous a permis d’acquérir, neufs ou d’occasion lorsque c’était possible, une bonne partie du matériel nécessaire.

Nous prévoyons de réunir la petite part manquante par rapport au budget prévisionnel du projet grâce au soutien de nouvelles entreprises qui seront intéressées par notre projet. Nous allons aussi créer une page de crowdfunding qui permettra à chaque personne de notre communauté de nous soutenir pour nous encourager dans notre action de sensibilisation. Cela nous permettra de financer le budget du projet manquant puis tous les surplus seront reversés au Geres.

De quels changements rêvez-vous pour les prochaines années à l’échelle planétaire ?

Nous rêvons d’une nouvelle manière de penser la transition énergétique. Cela permettrait de placer réellement les défis de développement durable auxquels nous faisons face au centre des débats et des discussions politiques. Malheureusement, nous pensons que cette problématique qui fait lever de plus en plus de citoyens dans le monde sera difficile à dissocier des enjeux économiques de chacun.

Nous espérons tout de même que nous pourrons prochainement trouver des solutions viables et fixer des objectifs pour sortir de l’ère du charbon et du fossile. Et nous insistons sur le fait de le faire ensemble (citoyens, entreprises et politiques) puisque nous rêvons que ces solutions apportent une réponse commune au défi que nous devons relever.

Quel message voudriez vous faire passer à la nouvelle génération, qui s’inquiète pour l’avenir de la planète et de l’humanité ?

Nous voulons leur dire qu’il est très important et enrichissant de se battre pour ses convictions, ce en quoi nous croyons et de partager ses doutes et ses questions.
Il ne faut pas attendre de se lancer pour défendre ses convictions. La situation ne le permet plus. Rien ne sert de tergiverser, il existe de nombreux moyens d’être acteur, le premier étant simplement de sensibiliser nos entourages à toutes ces questions. Et si vous ne savez pas comment vous y prendre, il existe de nombreuses sources d’informations, comme nous, qui vous donneront des pistes.
C’est un beau et grand défi qui s’offre à nous et c’est en partageant tout cela que nous avançons.
C’est en étant tous acteurs sur le sujet du réchauffement climatique que nous pourrons faire bouger les choses et mettre en marche des actions nécessaires à grande échelle pour rétablir une situation qui est plus que catastrophique avant que cela ne devienne rédhibitoire.

 

Suivez ce projet : 

Sur la page Instagram

la solidarité climatique en actus

Le 3500 Velo Tour : retour sur un périple européen à vélo au profit du Geres

Le 3500 Velo Tour : retour sur un périple européen à vélo au profit du Geres

Ils l’ont fait ! Cet été, Julien et Alexandre ont réalisé un pari fou : ces deux ingénieurs engagés ont traversé une partie de ...

Le Geres signe une convention de partenariat avec Erilia et la CEPAC

Le Geres signe une convention de partenariat avec Erilia et la CEPAC

 Erilia, constructeur de logements sociaux, a décidé d'octroyer au Geres les fonds issus de la bonification de son prêt à impact ...

Encourager l’entreprenariat des femmes : des exemples concrets d’appui apportés par le Geres

Encourager l’entreprenariat des femmes : des exemples concrets d’appui apportés par le Geres

L’autonomisation économique favorise l'empouvoirement des femmes, nous en sommes convaincu-es. L’un de nos leviers d’action : l’appui ...

VOUS SOUHAITEZ AGIR EN FAVEUR DE LA SOLIDARITÉ
CLIMATIQUE ET SOUTENIR NOS ACTIONS ?

Dites-nous qui vous êtes et découvrez vos moyens d’action

CITOYEN·NE·S

Parce que la Solidarité climatique est l’affaire de toutes et tous, le Geres vous donne les clés pour passer à l’action.

AGIR EN TANT QUE CITOYEN·NE

ENTREPRISES

En tant que dirigeant·e d’entreprise, employé·e ou client·e responsable, vous avez le pouvoir d’agir au quotidien.

AGIR EN TANT QU’ENTREPRISE

INSTITUTIONS & COLLECTIVITÉS

Soutenez nos actions en France et à l’international et devenez un acteur de la Solidarité climatique.

AGIR EN TANT QU’INSTITUTION

FONDATIONS

En vous engageant aux côtés du Geres, vous contribuez à la mise en œuvre d’actions innovantes et concrètes.

AGIR EN TANT QUE FONDATION