RESTEZ INFORMÉ DE NOS INFORMATIONS JE M'INSCRIS À LA NEWSLETTER
3 janvier 2023

Monsieur le Président, vous aussi vous avez le droit à l’erreur, mais corrigez-la.

Lettre à Emmanuel Macron

Monsieur le Président, 

Ce samedi 31 décembre à l’occasion de vos vœux adressés à la nation vous avez prononcé cette phrase qui, à l’heure où je vous écris, se trouve encore dans le texte retranscrit sur le site internet de l’Elysée : 

“ Qui aurait pu prédire la vague d’inflation, ainsi déclenchée ? Ou la crise climatique aux effets spectaculaires encore cet été dans notre pays ? ”. 

Évidemment, vous savez comme nous que la crise climatique et ses conséquences, y compris en France, est annoncée de longue date. Vous le savez, puisque le 2 juin 2022 vous disiez, à l’occasion de votre discours à la conférence Stockholm+50 : 

“ Aujourd’hui, les scientifiques ne nous adressent plus des alertes, mais des ultimatums. Les crises du climat, de la biodiversité et de la sécheresse se cumulent ”. 

Nous ne pouvons imaginer que vous êtes devenu climato sceptique, seulement 9 mois après avoir dit à Marseille

“ La politique que je mènerai dans les cinq ans à venir sera écologique ou ne sera pas ”. 

Alors que nous nous battons actuellement pour aider les populations les plus pauvres à affronter tant bien que mal les effets violents des changements climatiques, à l’heure où nous avons tant besoin de mobiliser pour réduire collectivement nos émissions de gaz à effet de serre, alors que vous combattiez les thèses complotistes anti vax au moment de la crise du Covid et que plus récemment vous annonciez la fin de l’abondance, je ne peux pas croire que ces propos soient volontaires et sérieux. 

Il ne reste qu’une hypothèse : vous avez fait un raccourci malheureux, ce n’est pas exactement ce que vous vouliez dire. 

Soit. Vous aussi avez le droit à l’erreur.
Il est toutefois fondamental que vous rectifiez vos propos au plus tôt et le plus clairement possible. Le président de la République française ne peut pas véhiculer des propos ambigus sur ce sujet. 

Nous restons bien évidemment à votre disposition pour toute information complémentaire si vous souhaitez en savoir plus quant à la façon dont les populations avec lesquelles nous agissons vivent déjà les conséquences des changements climatiques. 

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, mes respectueuses salutations, 

Marie-Noëlle Reboulet,
Présidente du Geres

.

Les conséquences du changement climatique expliquées par Anaïs, 11 ans.

Crédit photo couverture : Diana Light / Unsplash
Crédit photo dessin : Geres

.

L’actualité du Geres

Geres, coordinateur du Jour de la Terre France depuis 2022

Geres, coordinateur du Jour de la Terre France depuis 2022

Plus grand mouvement environnemental participatif mondial, le Jour de la Terre est un catalyseur de la prise de conscience pour ...

Retour sur le Jour de la Terre en quatre temps

Retour sur le Jour de la Terre en quatre temps

Cette année, le Jour de la Terre France, qui s’est tenu le 22 avril (comme chaque année) a suscité un vrai engouement. Événements, ...

Retour sur neuf années de collaboration avec la Fondation Nexans

Retour sur neuf années de collaboration avec la Fondation Nexans

À l’occasion des dix ans de la Fondation Nexans, le Geres a été invité à témoigner des neuf dernières années de partenariats. ...

VOUS SOUHAITEZ AGIR EN FAVEUR DE LA SOLIDARITÉ
CLIMATIQUE ET SOUTENIR NOS ACTIONS ?

Dites-nous qui vous êtes et découvrez vos moyens d’action

CITOYEN·NE·S

Parce que la Solidarité climatique est l’affaire de toutes et tous, le Geres vous donne les clés pour passer à l’action.

AGIR EN TANT QUE CITOYEN·NE

ENTREPRISES

En tant que dirigeant·e d’entreprise, employé·e ou client·e responsable, vous avez le pouvoir d’agir au quotidien.

AGIR EN TANT QU’ENTREPRISE

INSTITUTIONS & COLLECTIVITÉS

Soutenez nos actions en France et à l’international et devenez un acteur de la Solidarité climatique.

AGIR EN TANT QU’INSTITUTION

FONDATIONS

En vous engageant aux côtés du Geres, vous contribuez à la mise en œuvre d’actions innovantes et concrètes.

AGIR EN TANT QUE FONDATION