RESTEZ INFORMÉ DE NOS INFORMATIONS JE M'INSCRIS À LA NEWSLETTER
30 mars 2020

Les dessous de la consommation énergétique des Français·e·s à l’heure du confinement

Selon RTE (Réseau de transport d’électricité), les mesures de confinement liées à la crise sanitaire actuelle du COVID-19 auraient pour conséquence une consommation électrique inférieure de 15% à la « normale ». Que sait-on et que peut-on apprendre sur la consommation d’électricité des Français·e·s dans cette situation inédite ? Décryptage.

Temps de lecture : 3 minutes.

C’est un secret pour personne, ce récent constat est avant tout dû à la baisse générale de l’activité économique. À savoir : la fermeture des commerces non essentiels (restaurants, cinémas, magasins …) sans oublier le ralentissement drastique de l’activité industrielle.

Selon les activités concernées à différents moments de la journée, ces diminutions vont donc se faire plus ou moins sentir. Même chose pour les consommations domestiques. En temps de confinement, celles-ci se modifient par rapport à la normale.

 

Cas pratiques et journées type

Comparons le 26 mars 2019 et le 26 mars 2020 en s’appuyant sur ces schémas issus de RTE.

Le dessin ci-dessus démontre par exemple que l’envol habituel des consommations électriques entre 6h et 8h est divisé par 2 en l’absence du démarrage de certaines activités.

En effet, ce 26 mars 2020 dernier, les courbes continuaient à croître légèrement, au-delà même du traditionnel pic, habituellement fixé à 8h.

L’après-midi, on remarque que la consommation diminue également. Un phénomène que l’on explique aisément par l’augmentation de la lumière naturelle mais aussi par la baisse des besoins de chauffage et par, une fois de plus, la diminution des activités économiques.

Mais quand on passe à table, la courbe marque un véritable pic. D’après le schéma ci-dessus, la pause déjeuner donne lieu à des consommations bien plus élevées qu’à l’accoutumée. Un (nouveau) constat qui ne fait que souligner l’engouement des françaises et français pour la cuisine en période de confinement !

Plus tard dans la journée et toujours ce 26 mars 2020, on note qu’à 18h, les consommations déclinent jusqu’à même atteindre le niveau le plus bas du matin. Alors qu’en période normale, l’activité économique encore présente (commerces, tertiaire, etc.) les maintiennent au-dessus.

 

Les consommations en période de confinement seraient-elles alors proches de celles du dimanche ?

La courbe du dimanche 29 mars ci-dessous comparée à celle du 26 mars montre pourtant qu’il n’en est rien !

Le weekend, en l’occurrence ici le dimanche, la consommation d’énergie croît plus régulièrement à partir de 8h jusqu’à un pic au déjeuner avant de  fléchir à nouveau dans l’après-midi.

En conclusion, les données de RTE ne permettent pas une analyse fine de l’évolution de la consommation électrique mais révèlent un certain lissage de nos usages énergétiques et l’apparition d’un potentiel nouveau pic de consommation comme à l’heure du déjeuner.

Raison de plus pour continuer la chasse aux gaspillages énergétiques, notamment liés à la cuisson tout en s’amusant comme avec un four solaire par exemple ! Et pourquoi pas jouer les curieux et consommateurs avisés en suivant en temps réel la consommation d’électricité de la France ? Ou encore la prévision quotidienne de l’état de tension entre l’offre et la demande d’électricité dans notre région ?

Article proposé par Virginie Guy, cheffe de projets Energie et Bâtiments au Geres.

    VOUS SOUHAITEZ AGIR EN FAVEUR DE LA SOLIDARITÉ
    CLIMATIQUE ET SOUTENIR NOS ACTIONS ?

    Dites-nous qui vous êtes et découvrez vos moyens d'action

    CITOYEN·NE·S

    Parce que la Solidarité climatique est l’affaire de toutes et tous, le Geres vous donne les clés pour passer à l’action.

    AGIR EN TANT QUE CITOYEN·NE

    ENTREPRISES

    En tant que dirigeant·e d'entreprise, employé·e ou client·e responsable, vous avez le pouvoir d'agir au quotidien.

    AGIR EN TANT QU'ENTREPRISE

    INSTITUTIONS & COLLECTIVITÉS

    Soutenez nos actions en France et à l'international et devenez un acteur de la Solidarité climatique.

    AGIR EN TANT QU'INSTITUTION

    FONDATIONS

    En vous engageant aux côtés du Geres, vous contribuez à la mise en œuvre d’actions innovantes et concrètes.

    AGIR EN TANT QUE FONDATION