RESTEZ INFORMÉ DE NOS INFORMATIONS JE M'INSCRIS À LA NEWSLETTER
31 janvier 2022

Inventaire et perspectives des actions du Geres contre la précarité énergétique à Marseille

A Marseille, beaucoup de foyers sont touchés par le fléau de la précarité énergétique. Notre objectif : redonner le pouvoir d’agir aux ménages modestes afin de les aider à sortir progressivement de cette situation. Un engagement qui s’inscrit dans l’initiative portée par la ville de Marseille en ce début 2022.

Le Geres, acteur marseillais ancré et engagé dans la lutte contre la précarité énergétique

Sur le territoire métropolitain, 70 000 ménages sont vulnérables à la précarité énergétique et consacrent plus de 15% de leurs ressources financières à leur facture énergétique.

Selon le rapport de la mission Nicol, le taux du parc de logement potentiellement indigne dépasse 20% sur plusieurs arrondissements de Marseille, essentiellement le centre-ville et les quartiers Nord : le 1er, 2ème, 3ème, 15ème et 16ème.

Ce qui fait 40 000 logements sur le territoire marseillais présentant potentiellement un risque pour la santé et la sécurité de près de 100 000 habitant.e.s.

Face à ce fléau, les équipes Geres France passent à la vitesse supérieure avec un nouveau programme global. Objectif : réduire les inégalités sociales et accélérer la transition énergétique pour tou.te.s à Marseille, en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, et plus particulièrement au bénéfice des populations les plus précarisées.

En savoir plus sur le programme : sortir de la précarité énergétique en Provence Alpes Côte d’Azur

 

D’après Marie-Maud Gérard, Responsable programme Energie Habitat et Solidarité au Geres : « Il ne faut pas oublier que Marseille est marquée par de fortes inégalités. Les ménages marseillais sont vulnérables en raison de la hausse continuelle des prix de l’énergie mais aussi du statu quo dans la rénovation de leur logement et des impacts des changements climatiques et de la situation sanitaire sur leur condition de vie (appauvrissement, recours à l’aide alimentaire). »

Début 2022, le Geres se joint donc à l’initiative de la ville de Marseille et du collectif STOP EXCLUSION pour activer le scénario « Ensemble, éradiquons la précarité énergétique ».

En se joignant à cette action de la ville de Marseille et du collectif STOP EXCLUSION (*1), le Geres rappelle ses actions, ses engagements, sa vision, et surtout encourage la collectivité marseillaise à aller vers un dispositif de type SLIME (Service local d’intervention pour la maîtrise de l’énergie) pour institutionnaliser les opérations de terrain, et passer à une plus grande échelle.

Un premier pas, qui en appelle d’autres, pour “travailler collectivement pour mieux agir localement” dans cette lutte contre la précarité énergétique à Marseille.

le Geres se joint à l’initiative de la ville de Marseille et du collectif STOP EXCLUSION

Malgré LE contexte pandémique, ateliers, visites et sensibilisation des ménages Sont assurés et renforcés pour les ménages et les professionnels

Des ateliers pour sensibiliser les ménages modestes aux maladies en lien avec la précarité énergétique

Encore peu documentés en France mais bien plus au Royaume-uni depuis déjà une vingtaine d’année, les liens entre santé et situation de précarité énergétique gagnent à être reconnus pour mieux repérer et accompagner les ménages en précarité.

Car, en plus de la souffrance engendrée pour les personnes concernées, les maladies induites par la précarité énergétique représentent des coûts importants pour le système de santé public et posent la question du coût de l’inaction.

Ainsi, pour mobiliser le plus grand monde à ces thématiques, le Geres et son partenaire WECF lancent dès novembre 2021, dans le cadre de la première édition de la « journée contre la précarité énergétique », l’animation d’ateliers santé et énergie à destination des ménages modestes.

Au programme : trois ateliers de sensibilisation réalisés à la Cabucelle à Marseille (un en novembre et 2 en janvier) et un à Cuges les Pins, en partenariat avec des structures locales qui ont assuré la mobilisation des habitants.

A cette occasion, une trentaine de participant.e.s sont présent.e.s (85% de femmes) et manifestent un réel intérêt pratique à ces sujets avec l’envie de diffuser les informations à d’autres ménages.

Parmi les sujets abordés dans ces ateliers : l’impact d’un équipement de chauffage sur sa santé, l’aération et la ventilation, la lutte contre l’humidité et les moisissures et les bonnes pratiques.

(Re)voir le vidéo-reportage du 1er atelier énergie/santé réalisé dans le quartier des crottes.

Devant le succès de ces actions, d’autres ateliers suivront rapidement en 2022 : deux sont déjà programmés en février pour sensibiliser de nouveaux habitants, l’un à La Cabucelle et l’autre à Roquevaire.

Expliquer l'impact de la précarité énergétique sur la santé avec le Geres

Des ateliers pour former les ménages à devenir ambassadeur énergétique dans leur résidence

Comment faire des économies dans son logement ? Comment améliorer son confort thermique ? Ai-je le droit à des aides financières ? Voilà l’objectif des sessions collectives qui se sont déroulées en 2021 avec le Geres et en coopération avec des organisations relais comme Malakoff Médéric, Impulse Toit Croix Rouge Insertion, Alotra.

L’intérêt de ces sessions sont de donner envie aux apprenant.e.s de devenir à leur tour ambassadeur/ambassadrice énergétique. Objectif de ces relais de proximité : par exemple chez Alotra, sensibiliser les 159 locataires de la résidence accueillant les sessions collectives. Une démarche positive qui devrait grandement aider à diffuser la cause.

Et parce que rien ne vaut le « le do it yourself » pour apprendre les gestes qui sauvent (la planète et le portefeuille), 2 ateliers pratiques ont permis de former 16 locataires de la résidence Viala Anjou aux enjeux de l’énergie et de la Solidarité climatique à la Cabucelle, quartier marseillais très touché.

Des ateliers pour fédérer aussi la jeunesse aux enjeux de la précarité énergétique

En fin d’année 2021, encore à l’occasion de la journée nationale de lutte contre la précarité énergétique, nos équipes sont invitées à animer des ateliers collectifs devant plus de 130 étudiants de l’école Centrale à Marseille. Une démarche proposée par la Chaire HOPE (programme de mobilisation des acteurs économiques & politiques pour innover au service de la lutte contre la précarité énergétique).

En animant ces ateliers, Marie-Maud Gérard et Kamel Sadki, tous.tes deux spécialistes de la thématique au Geres profitent de cette journée pour inciter les étudiants à prendre la mesure des enjeux de la précarité énergétique et à aller plus loin dans leur engagement.

Très impliqués, les élèves de première année travaillent à trouver des solutions dans le cadre de leurs projets axés sur cette problématique. Avec, à venir, des perspectives réjouissantes de co-construction et de partenariat durable avec le Geres !

Le Geres sensibilise l'école centrale marseille à la précarité énergétique

Professionnel.le de santé ou de l’habitat : même combat pour lutter contre la précarité énergétique

On n’y pense pas forcément et pourtant : les professionnel.le.s de santé sont des acteurs essentiels pour repérer les patient.e.s en situation de précarité énergétique.

En investigant par exemple sur les conditions de logement de leurs patient.e.s souffrant de maladies chroniques respiratoires, en interrogeant sur l’état du logement, les professionnel·le·s de santé sont amenés à repérer des problèmes en lien avec des situations de précarité énergétique.

Face à la demande accrue, le Geres réalise donc plusieurs ateliers en 2021 en coopération avec Réciprocité et Prospective et Coopération sur le repérage des ménages, ainsi qu’un atelier santé/énergie, en coopération avec le CREAQ (acteur de la transition énergétique) dans le cadre des rencontres du réseau RAPPEL (réseau national de lutte contre la précarité énergétique) et un prochain est prévu en février 2022.

Côté professionnel.le.s de l’habitat, et en vue d’une réalisation de travaux de première nécessité chez des ménages en situation de précarité énergétique, le Geres forme une partie de l’équipe “travaux de second œuvre » d’Impulse Toit-Croix Rouge Insertion. Une opération qui sera renouvelée en 2022 avec une nouvelle équipe qui mettra à profit ses compétences énergie acquises chez les ménages repérés par le Geres.

Au total, ce sera plus de 60 personnes formées à l’issue de ces ateliers : des acteurs de l’accompagnement social, du logement, de l’énergie et également des personnes du secteur de la santé.

Les visites socio-techniques au domicile de ménages précaires, ralenties avec la crise mais maintenues dans les situations d’urgence

L’accompagnement individuel des ménages via des visites à domicile constitue un volet important pour le Geres. Malheureusement, face à la contagion du Covid 19, les ménages sont  peu enclins à demander de l’aide. En raison des restrictions sanitaires, les travailleurs sociaux ne se déplacent plus chez les ménages pour faire ce travail de repérage précieux.

Pour autant, nos équipes ne se démontent pas et réalisent tout de même une soixantaine de visites. L’ambition étant d’aider les habitant.e.s à mieux maitriser leur chauffage, l’étanchéité à l’air du logement, la surchauffe estivale, l’humidité, l’aération et la ventilation.

“Je trouve qu’il y a déjà une amélioration suite à votre pose des joints sur les fenêtres du couloir. Je ne ressens plus ce courant d’air froid désagréable. Il faudra voir tout de même comment ça évolue dans l’hiver.” Anne-Marie, retraitée, après l’intervention du Geres en novembre 2021.

Visites domicile Geres pour ménages modestes Geres Marseille

En 2021,  démarrage des travaux avec Les Petites Pierres, plateforme participative pour l’accès à un logement décent

Fin 2020, le Geres s’est associé avec la plateforme Les Petites Pierres. Une démarche qui permet à notre ONG d’alimenter le premier fonds d’aides aux travaux d’urgence énergétique en région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Grâce à une campagne de crowdfunding clôturée en trois semaines, 5.000€ de fonds de particuliers sont récoltés, puis doublés par les partenaires de l’opération, pour un total de 10.000€

Aujourd’hui, des premiers travaux de première nécessité chez 3 ménages femmes à Marseille sont en cours de réalisation. Un temps d’accompagnement un peu long mais nécessaire afin de réaliser des interventions de second œuvre qui auront un impact en termes de confort durable pour le ménage.

D’après Kamel Sadki, ces interventions sont de bon augure pour l’amélioration des situations de ces ménages, et pour les suivants (20 ménages feront l’objet de ces travaux d’urgence).

Quels caps pour les actions de lutte contre la précarité énergétique au Geres en 2022 ?

Cette année, le Geres poursuivra bien sûr ses activités de lutte contre la précarité énergétique dans le quartier de La Cabucelle, à Marseille. Avec, un accent mis sur la réalisation des travaux d’urgence énergétique au domicile de ménage en situation de précarité.

2022 sera également sous le signe de l’évaluation et du recul sur nos actions notamment dans le cadre de notre projet EmpowerMed avec nos partenaires européens. Nous allons en effet évaluer les actions menées afin de tirer des enseignements et perspectives, notamment en matière de mobilisation des acteurs et des ménages autour de la santé et de l’énergie dans le logement, de confort d’été et des actions possibles.

En savoir plus sur le collectif Empowermed

Enfin, le scénario « Ensemble, éradiquons la précarité énergétique » mis en place en ce début 2022 par la Ville de Marseille et l’association Stop Exclusion Énergétique, sera l’occasion pour nous de leur partager nos solutions concrètes et de participer aux échanges avec les acteurs du territoire.

Le dessein du Geres : développer des alliances locales et encourager cette gouvernance institutionnelle qui permettra d’accélérer la lutte contre la précarité énergétique à Marseille.

 

 

(1*) Le collectif Stop Exclusion regroupe au niveau national 60 organisations de la solidarité (dont le Geres), des territoires de l’écologie, de l’économie et de la recherche, publiques et privées, dans la lutte contre la précarité énergétique. Le collectif œuvre à l’élaboration de solutions et est soutenu par 50 députés de toutes sensibilités.)

VOUS SOUHAITEZ AGIR EN FAVEUR DE LA SOLIDARITÉ
CLIMATIQUE ET SOUTENIR NOS ACTIONS ?

Dites-nous qui vous êtes et découvrez vos moyens d'action

CITOYEN·NE·S

Parce que la Solidarité climatique est l’affaire de toutes et tous, le Geres vous donne les clés pour passer à l’action.

AGIR EN TANT QUE CITOYEN·NE

ENTREPRISES

En tant que dirigeant·e d'entreprise, employé·e ou client·e responsable, vous avez le pouvoir d'agir au quotidien.

AGIR EN TANT QU'ENTREPRISE

INSTITUTIONS & COLLECTIVITÉS

Soutenez nos actions en France et à l'international et devenez un acteur de la Solidarité climatique.

AGIR EN TANT QU'INSTITUTION

FONDATIONS

En vous engageant aux côtés du Geres, vous contribuez à la mise en œuvre d’actions innovantes et concrètes.

AGIR EN TANT QUE FONDATION