RESTEZ INFORMÉ DE NOS INFORMATIONS JE M'INSCRIS À LA NEWSLETTER

Au Maroc : bilan positif pour les femmes du réseau de vente FaranECO formées à l’entrepreneuriat

À l’automne 2022, le réseau de distributrices de fours labellisés FaranEco est entré dans sa phase opérationnelle. Aussi, dans une logique de renforcement des capacités, les 13 femmes qui constituent désormais ce réseau de vente ont bénéficié d’un cycle de formation en entrepreneuriat organisé par le Geres entre janvier et février 2023 en partenariat avec Bidaya.

Remise en contexte

Qu’est-ce que « FaranEco » ?  Depuis 2016, le Geres accompagne le développement d’une filière locale de fours à haute performance énergétique (HPE) domestiques et professionnels permettant une économie de gaz de 30 à 50%. Le partenariat avec 3 industriels du secteur a permis la création du Label « FaranEco » (Faran signifie four en arabe).

Pour en savoir plus, voir l’appui à l’émergence d’un parc national de cuisson durable au Maroc

Pourquoi un réseau de femmes distributrices ? C’est en avril 2022 que le Geres monte ce réseau féminin de vente autour des fours FaranEco afin de lier transition énergétique et inclusion. L’objectif est d’accompagner ces femmes dans une insertion-socio-économique en les formant aux technique de ventes pour compléter leurs revenus et s’émanciper en faisant la promotion du label FaranEco.

Pour en savoir plus, voir lancement d’un réseau de distributrices de fours à haute performance énergétique

Octobre 2022 : on commence avec une formation technique et commerciale. Puis début 2023, le réseau de femmes suit une seconde formation sur l’entrepreneuriat durant 5 jours avec Bidaya, un incubateur social et une association de droit marocain accompagnant entrepreneur·es dans l’élaboration et le développement de leurs projets à fort impact.

Des modules de formation complémentaires

Le cycle de formation en entrepreneuriat proposé par l’incubateur comprend trois modules répartis sur cinq jours afin d’acquérir les outils et les connaissances nécessaires pour qu’elles puissent améliorer leurs ventes.

Privilégier le “learning by doing” 

Les deux premières sessions qui ont lieu en janvier 2023 sont consacrées à une formation commerciale afin de permettre aux femmes de développer leur confiance en elles, en leurs produits et de pouvoir démarcher des client·es. En termes de méthodologie, les formatrices de l’incubateur Bidaya privilégient le «learning by doing» (apprentissage par l’expérience) et des activités de travail en groupe. Ainsi, différentes thématiques comme les caractéristiques des produits, la fiche d’identité du client type ou encore le parcours client sont abordées. 

À l’issue de ces deux premières formations, les participantes parviennent à maîtriser avec succès un éventail de compétences, au niveau comportemental et personnel, notamment le travail en groupe, la communication et l’écoute active, l’échange d’idées, l’argumentation et la prise de parole en public, mais aussi des compétences en relation avec la commercialisation telles que : l’importance de poser les bonnes questions, le processus d’achat et la nécessité d’accompagner le prospect /Client durant l’ensemble des étapes, ou encore les méthodologies du pitch commercial, ainsi que l’importance de la satisfaction client et des recommandations.

Savoir communiquer online 

Par la suite, deux journées de formation axées sur l’utilisation des différents outils de communication pour promouvoir leurs produits notamment sur les réseaux sociaux permettent d’aborder des notions comme 

  • La création et la gestion de pages Facebook
  • La publication d’un contenu adapté et pertinent avec des messages clairs
  • La planification des publications et l’utilisation des différentes plateformes (Facebook, WhatsApp Business…) de manière professionnelle et efficace.

Maîtriser les aspects administratifs

Enfin, la cinquième et dernière session est dédiée au statut juridique et aux notions de base de la comptabilité.

Objectif de la formation : permettre aux bénéficiaires de mieux appréhender la notion d’entreprise en faisant un focus sur les statuts de SARL (Société à Responsabilité Limitée) et d’Auto-entrepreneur·e. Définition de l’entreprise, la différence entre entreprise de personnes et entreprises de capitaux ou encore les différentes étapes de créations et mode de gestion d’une SARL ainsi que le statut de l’auto-entrepreneur·e (création du statut, comment faire ses déclarations, calculer ses impôts, ou encore élaborer un devis et une facture) : tout est abordé. 

Les femmes ont d’ailleurs particulièrement apprécié ce module car la plupart d’entre elles souhaitent obtenir le statut d’auto-entrepreneure afin de mieux structurer leurs activités.

UN BILAN POSITIF ET DÉJÀ DES PREMIÈRES VENTES 

Dans l’ensemble, ce cycle de formation était riche en échanges et en partage d’informations. Les participantes sont en effet très enthousiastes à propos du projet. Elles font toutes preuve d’un grand esprit d’analyse, de capacités d’adaptation, d’aptitudes à la vente ainsi que d’une forte motivation. La présence de l’équipe projet leur a notament permis de faire le lien avec des notions que les participantes ont acquises durant des formations antérieures mais aussi de revenir sur des spécificités techniques liées aux produits.

Lire aussi : Dans le grand Casablanca, le Geres lance un réseau de distributrices de fours à haute performance énergétique

En Mars 2023, chacune des distributrices reçevait un four domestique labellisé FaranEco de la marque DISPREL ou DREAMGAZ. L’objectif étant qu’elles puissent tester et apprendre à utiliser les produits avant de les vendre. Ainsi, elles pourront proposer à ceux et celles qui le souhaitent de venir voir le four ou d’assister à une démonstration de cuisson.

À ce jour, 4 distributrices sont parvenues à concrétiser la vente de fours et de cuisinières. En contrepartie, celles-ci reçoivent des commissions qui leur permettra de diversifier et d’améliorer leurs revenus. Des incentives seront également mis en place avec les fabricants afin d’aider les femmes à augmenter leurs performances commerciales et d’encourager leurs clients à passer à l’achat.

Affaire à suivre…

ELLES TÉMOIGNENT

la solidarité climatique en actus

Geres, coordinateur du Jour de la Terre France depuis 2022

Geres, coordinateur du Jour de la Terre France depuis 2022

Plus grand mouvement environnemental participatif mondial, le Jour de la Terre est un catalyseur de la prise de conscience pour ...

Retour sur le Jour de la Terre en quatre temps

Retour sur le Jour de la Terre en quatre temps

Cette année, le Jour de la Terre France, qui s’est tenu le 22 avril (comme chaque année) a suscité un vrai engouement. Événements, ...

Retour sur neuf années de collaboration avec la Fondation Nexans

Retour sur neuf années de collaboration avec la Fondation Nexans

À l’occasion des dix ans de la Fondation Nexans, le Geres a été invité à témoigner des neuf dernières années de partenariats. ...

VOUS SOUHAITEZ AGIR EN FAVEUR DE LA SOLIDARITÉ
CLIMATIQUE ET SOUTENIR NOS ACTIONS ?

Dites-nous qui vous êtes et découvrez vos moyens d’action

CITOYEN·NE·S

Parce que la Solidarité climatique est l’affaire de toutes et tous, le Geres vous donne les clés pour passer à l’action.

AGIR EN TANT QUE CITOYEN·NE

ENTREPRISES

En tant que dirigeant·e d’entreprise, employé·e ou client·e responsable, vous avez le pouvoir d’agir au quotidien.

AGIR EN TANT QU’ENTREPRISE

INSTITUTIONS & COLLECTIVITÉS

Soutenez nos actions en France et à l’international et devenez un acteur de la Solidarité climatique.

AGIR EN TANT QU’INSTITUTION

FONDATIONS

En vous engageant aux côtés du Geres, vous contribuez à la mise en œuvre d’actions innovantes et concrètes.

AGIR EN TANT QUE FONDATION