RESTEZ INFORMÉ DE NOS INFORMATIONS JE M'INSCRIS À LA NEWSLETTER
27 juillet 2022

Le Geres diffuse 5 témoignages de bénéficiaires de fours à haute performance énergétique au Maroc

Ils et elles s’appellent Mostafa, Fattouma, Mohammed, Laïla et Zénouba. Leur point commun ? Toustes ont choisi de cuire leur pain et pâtisseries avec des fours FaranEco. Un gain d’énergie, de temps et d’argent. Retours d’expériences.

Depuis 2016, le Geres accompagne le développement d’une filière locale de fours à haute performance énergétique (HPE) domestiques et professionnels permettant une économie de gaz de 30 à 50%. Le partenariat avec 3 industriels du secteur a permis la création du Label « FaranEco » (Faran signifie four en arabe).

En savoir plus sur le projet : appui à l’émergence d’un parc national de cuisson durable au Maroc

Aujourd’hui, le projet est notamment en partenariat avec l’Institution Marocaine d’Appui à la Micro-entreprise pour permettre au plus grand nombre de professionnels de la cuisson d’acquérir ces fours.

5 ambassadeur-ice-s du label FaranEco racontent leur expérience derrière la caméra

Au quotidien, en plus d’être boulanger-e, traiteur-e, pâtissier-ere, le rôle de Fattouma, Mostafa, Mohammed, Laïla et Zénouba est de promouvoir le Label de fours FaranEco auprès de leurs Pairs, en accueillant des visites et démonstrations mais aussi en partageant leur expérience de travail dans leurs villes respectives.

Cet été, nous sommes donc partis à Tanger, Kénitra et Salé pour les rencontrer. A travers une mini-série de 5 épisodes filmés, chacun et chacune parle de son expérience et de l’avant/après ces fours. Rencontres.

Épisode 1 – El Mostafa Naji, boulanger indépendant, père de trois enfants à Salé, près de RABAT

Dans l’épisode 1, on rencontre El Mostafa Naji, propriétaire d’une petite boulangerie à Salé, le père de trois enfants nous raconte notamment avoir contracté un micro-crédit pour acquérir son four FaranEco et le payer sur le long terme.

Lire aussi : un pas de plus vers la micro-finance verte au Maroc

Témoignage d’El Mostafa Naji : « J’ai été parmi les premiers à bénéficier du four à Salé (…) C’est El Ammouri Naima, qui travaille à l’Institution Marocaine d’Appui à la Micro-entreprise (INMAA), également une de mes clientes, qui nous a parlé de ce four. Pour moi, le four FaranEco est économe à 100%. Je mets 2 minutes à dorer mon pain. Il préserve bien la chaleur et me garantit un vrai confort au travail. »

El Mostafa Naji ajoute également n’utiliser désormais qu’une bouteille de gaz pour 4 à 5 jours, alors qu’avec son ancien four, une bouteille ne durait que deux jours. Un avantage non négligeable.

Épisode 2 – Fattouma El Afaqi, engagée dans une coopérative de femmes, utilisatrices de fours FaranEco

Direction Tanger, au nord du Maroc. C’est au tour de Fattouma El Afaqi, maman-veuve et trésorière de la coopérative « Solidarité Féminine » de nous raconter son expérience dans l’épisode 2.

A l’intérieur de cette coopérative, les femmes produisent tous types de gâteaux et salé : brioches traditionnelles, viennoiserie, pain (etc.). Fattouma nous explique qu’elles ont connu ces Fours FaranEco grâce au partenaire du Geres la coopérative DIYAA pour les solutions solaires. Après quelques tours d’essais, ces dernières arrivent aujourd’hui à maîtriser le four et en sont très contentes.

Témoignage de Fattouma El Afaqi : « Avant de recevoir le four FaranEco, notre coopérative n’arrivait pas à cuire à temps toutes les commandes. Après une formation au four FaranEco et plusieurs tests, nous avons appris à l’utiliser maintenant, il fonctionne bien, ne consomme pas beaucoup et surtout, on peut cuire plein de choses. »

Lire aussi : au Maroc, des coopératives de femmes sensibilisées à la cuisson à haute performance énergétique et la micro-finance verte

Épisode 3 – Mohammed El Channouri, père de cinq enfants est traiteur à Kénitra

Connu sous le nom de Chef Nouri à Kénitra, Mohammed découvre le four FaranEco lors d’une démonstration chez Laïla, ambassadrice à Kénitra (voire portrait ci-dessous). Il décide alors d’acheter dans la foulée le four pour cuire non seulement des brioches traditionnelles, viennoiseries mais aussi des pastillas, du poulet….

Pour lui, avoir un four FaranEco présente plusieurs avantages : rapidité de cuisson, confort d’utilisation et gain économique.

Témoignage de Mohammed : « Avant, quand j’avais des pastillas à faire cuire, je devais me rendre dans un four de quartier qui me facturait la cuisson à 10DH la pièce, soit 100DH pour 10 pastillas. Aujourd’hui, je peux faire cuire une grande quantité de pastillas et à moindre coût. »

Épisode 4 – Laïla Benjemma, mère de quatre enfants et propriétaire d’une petite boulangerie à Kénitra

Pour Laïla, cliente fidèle de l’institution INMAA également et ambassadrice du label à Kénitra, le four FaranEco lui permet de travailler rapidement. Durant les périodes de fêtes, elle reçoit beaucoup de commandes, et avec son ancien four, elle devait travailler jusqu’à très tard le soir, parfois même jusqu’à 1h du matin, mais plus maintenant.

Témoignage de Laïla : « J’avais toujours des problèmes durant les fêtes, notamment des retards, mais récemment, je n’ai eu aucun problème. Le four reste allumé de 9h à 22h ou 23h environ. Une seule bouteille de gaz dure environ 6 jours maintenant. Aujourd’hui, beaucoup de clients sont intéressés par le four et viennent chez moi pour le voir. »

Épisode 5 – Zenouba Fathi, mère de deux enfants et boulangère-pâtissière à son compte à Kénitra

Zenouba Fathi a un diplôme de technicienne comptable mais son truc, c’est la cuisine et la pâtisserie. Fort de 30 ans d’expérience, aujourd’hui elle est une fidèle cliente de l’institution de micro-finance INMAA et s’est lancée à son compte, comme Laïla. Zenouba Fathi est la première de Kénitra à avoir acquis ce four.

Témoignage de Zenouba : « Après la pandémie de Covid-19, je suis passée d’un petit à un grand local pour développer mon projet. Cliente de l’institution INMAA, ils m’ont proposé d’assister à une formation au sujet du four FaranEco de la société DISPREL. J’ai aimé le four et j’ai déposé une demande de micro-crédit. Son avantage : lorsqu’il est bien chaud, on peut diminuer la flamme au minimum et il ne consomme pas beaucoup de gaz. »

Toutes ces actions sont rendues possibles grâce au soutien de l’Agence Française de Développement, la Fondation Engie et la Fondation Air Liquide.

L’actualité du Geres

Une Assemblée Générale 2022 inédite

Une Assemblée Générale 2022 inédite

Temps fort de la vie de l’association, l’Assemblée Générale annuelle du Geres s’est tenue le jeudi 7 juillet à Marseille dans un ...

Fortes chaleurs : nos conseils pratiques, économiques et écologiques pour rafraichir son logement

Fortes chaleurs : nos conseils pratiques, économiques et écologiques pour rafraichir son logement

En France, le mois de juin 2022 a connu une vague de chaleur intense et précoce. En région Provence-Alpes-Côte d’Azur, terrain ...

Entreprises : dix principes pour une stratégie climat ambitieuse

Entreprises : dix principes pour une stratégie climat ambitieuse

Notre plateforme de sensibilisation « Info compensation carbone » vient de publier les 10 principes pour une stratégie ...

VOUS SOUHAITEZ AGIR EN FAVEUR DE LA SOLIDARITÉ
CLIMATIQUE ET SOUTENIR NOS ACTIONS ?

Dites-nous qui vous êtes et découvrez vos moyens d'action

CITOYEN·NE·S

Parce que la Solidarité climatique est l’affaire de toutes et tous, le Geres vous donne les clés pour passer à l’action.

AGIR EN TANT QUE CITOYEN·NE

ENTREPRISES

En tant que dirigeant·e d'entreprise, employé·e ou client·e responsable, vous avez le pouvoir d'agir au quotidien.

AGIR EN TANT QU'ENTREPRISE

INSTITUTIONS & COLLECTIVITÉS

Soutenez nos actions en France et à l'international et devenez un acteur de la Solidarité climatique.

AGIR EN TANT QU'INSTITUTION

FONDATIONS

En vous engageant aux côtés du Geres, vous contribuez à la mise en œuvre d’actions innovantes et concrètes.

AGIR EN TANT QUE FONDATION