RESTEZ INFORMÉ DE NOS INFORMATIONS JE M'INSCRIS À LA NEWSLETTER
14 décembre 2020

“MMM 2020” : le Meilleur Menu du Monde pour crâner sans tout cramer

Ça fait 4 ans de suite que vous faites la même chose et vous voulez prouver que les heures passées devant Top Chef n’ont pas servi à rien ? Vous avez envie d’un menu qui impressionne sans générer des cyclones ? Voici le MMM2020 ! Pour les plus curieux·euses, on vous explique tout, et pour les autres, on vous propose ce menu original, imaginé, sourcé, photographié et raconté by Maki Manoukian, photographe culinaire. Régalez-vous ! 

Le « MMM 2020 » by Maki Manoukian, photographe culinaire. 

  • En entrée, une burrata d’hiver : (pour 4 personnes, temps de préparation 10 minutes)
Burrate d'hiver réalisée et photographiée par Maki Manoukian
Copyright : Maki Manoukian

• 1 burrata de 400g
• 1 grosse chicorée frisée ou 2 petites
• 1orange
• 2 clémentines
• 1/2 pamplemousse
• 2 mini carottes
• Zeste de citron vert
• herbes fraiches
• 1 càs de sarrasin

Pour la vinaigrette :
• 50 ml d’huile d’olive
• 1 càc de paprika fumé
• 1 càc de mirin
• 1 càc de sauce soja
• sel/ poivre

Effeuillez et lavez la chicorée. Nettoyez les agrumes, levez la peau (on ne jette jamais les peaux des
agrumes, on peut s’en servir dans les bouillons, récupérer les zestes pour assaisonner une salade, un yaourt,
se faire un tisane, les confite… bref , il ya moultes façon de s’en servir).

Taillez les agrumes en rondelles, et les carottes en pétales à l’aide d’une mandoline ou d’un économe. Disposez tous les éléments en les altérant, finissez avec quelques herbes fraiches, le sarrasin et le zeste de citron vert sur la burrata.
Chauffez l’huile d’olive à feu doux avec tous les autres ingrédients pendant 5 minutes. Assaisonnez la salade et servez.

  • En plat de résistance, un carpaccio de daurade : (temps de préparation : 15 min)
Carpaccio de daurade, réalisé et photographié par Maki Manouk
Copyright : Maki Manoukian

• 2 daurades de 600g environ
• 1 radis red meat
• 1 radis green meat
• Quelques grains de grenade
• Herbes fraiches

Pour la marinade
• 60 ml d’huile d’olive
• 1 càc de sumac
• 1 càc de piment d’espelette
• 1 citron jus et zeste
• sel/poivre

Une fois que vous aurez levé les filets et taillé finement le poisson le plus gros du travail sera fait. Il suffit
ensuite de tailler les radis finement et de mélanger les ingrédients de la marinade. Laissez reposer au frais
pendant une petite heure avant de servir

  • En dessert, un pavlova citron kiwi :
Pavlova kiwi dessert noel
Copyright : Maki Manoukian

• 2 kiwis verts
• 1 kiwi jaune

Pour la meringue :
• 2 blancs d’oeufs
• 75g de sucre en poudre
• 75g de sucre glace
• 5g de maizena

Pour la glace au citron :
• Le jus de trois citrons jaunes
• Le zeste de 2 citrons verts
• 175g de sucre en poudre
• 600ml d’eau
• 1 blanc d’oeuf
On commence par râper le zeste des 2 citrons sur le sucre, on mélange un peu et on laisse reposer une
10aine de minutes.

On ajoute l’eau à ce mélange, on laisse le sucre se dissoudre et on porte à ébullition pendant 10 minutes.
On retire du feu puis on laisse reposez jusqu’à refroidissement complet du sirop.
On rajoute le jus de citron, et on place le tout on congélateur en couvrant d’un film plastique jusqu’à ce
que le mélange commence à épaissir.

Monter le blanc en neige, et incorporer délicatement au mélange. Remettre au congélateur en remuant la
glace qui se forme toutes les 30 minutes pendant 3 h.

Pour la meringue, on préchauffe le four à 90°, on commence à monter le blancs, lorsqu’ils commencent à mousser on incorpore la moitié du sucre en poudre, lorsque le mélange devient blanc et lissons on incorpore la seconde moitié et on continue de battre quelques minutes. Ensuite on incorpore délicatement le sucre glace et la maïzena. On étale le tout sur un plaque, on zeste un citron, ou un citron vert, ou n’importe quel agrume que l’on trouve et pourquoi pas un tour de moulin à poivre. On enfourne pour 20 minutes.

On épluche et on découpe les kiwis en dès.
Pour le montage on alterne glace, meringue et kiwi.

Et on (re)dit merci Maki Manoukian

Pour aller plus loin, quelques conseils climato-compatibles

Entre plaisir et impact le plus faible possible, le choix est parfois difficile, voici ce qu’il faut savoir pour faire un choix éclairé mais pas frustré : 

To beef or not to beef ?

  • Si vous voulez manger du poisson, repérez et privilégiez la pêche durable.
    Choisir du poisson local et pêché à la ligne c’est encore mieux. 

La dégradation du milieu marin est accentuée par une surexploitation des océans :

« 31 % des stocks sont exploités à un niveau biologiquement non durable et 58% au maximum. »

La pêche est aussi une activité émettrice de gaz à effet de serre, alors qu’un océan sain est vital pour la pérennité de notre planète.

Il existe de grandes disparités entre l’empreinte carbone des différents poissons : moins de 100 litres de fuel par tonne de sardines contre plus de 1500 litres de fuel par tonne de thon albacore du Pacifique. Bref, la sole, le merlu de Gascogne, le lieu noir, c’est oui, par contre le bar, le thon, et le merlu de méditerranée c’est non, facile non ? 

Peche durable pour Noël
  • Si vous voulez manger de la viande, privilégiez la viande blanche.
    Évidemment, si on se passe de viande, c’est encore mieux, mais la viande bovine représente 41% des émissions mondiales de gaz à effet de serre dues à l’élevage. Un kilo de bœuf émet l’équivalent de 27 kilos de CO2, tandis que le porc en émet 12 et le poulet « seulement » 7.

Les émissions liées à l’élevage bovin proviennent principalement de la production et de la transformation des aliments (45% du total) et de la digestion (39%) émettrice de méthane, un important gaz à effet de serre.

Toutefois, l’utilisation massive de soja dans l’alimentation animale française (y compris la volaille donc) dégrade les écosystèmes : l’élevage est responsable d’environ 80% de la déforestation en Amazonie.

Il faut donc préférer la viande blanche qui permet de diviser ses émissions de CO2 quasiment par 10 par rapport à la consommation de viande rouge, mais aussi réduire sa consommation et choisir un label durable (soja local, volailles non importées).

Mangez moins de viande rouge (une fois par semaine maximum) permet aussi d’économiser pour acheter de la viande de meilleure qualité et labellisée. 

Fruits de saison noel

(Pas n’importe quels) cinq fruits et légumes par jour

  • Consommer des fruits et des légumes de saisonC’est moins de transports internationaux et moins de serres chauffées. Donc c’est bon pour le climat ! Une pomme produite au Chili et consommée en France émet 10 fois plus de CO2 qu’une pomme produite et consommée en France.

Produire des tomates sous serre chauffée (énergies fossiles) consomme aussi 10 fois plus d’énergie que les produire à ciel ouvert. De plus, un fruit de saison cueilli à maturité, peu de temps avant d’être consommé, a des qualités gustatives et nutritionnelles bien plus importantes qu’un fruit qui a mûri au frigo sur un bateau. Bref, exit les fraises dans la charlotte, de toute façon ta charlotte tata, on en a jusque là.  

  • Et si vous achetez vos produits bios, en vrac et en choisissant le label commerce équitable, vous êtes vraiment au top du top, puisque vous contribuez à réduire les emballages et à la rémunération juste de petits producteurs. 
Noel responsable cuisine ustensiles économes energie

Cuisiner responsable

  • Choisir des appareils électriques à faible consommation d’énergie, et opter pour des cuissons douces, qui nécessitent moins d’énergie (autocuiseurs, wok, vapeur douce dans un panier en bambou).
  • Servir de l’eau du robinet : une bouteille plastique met 500 ans à se dégrader et c’est moche sur la table. En France, contrairement aux idées reçues, l’eau en bouteille n’est pas plus saine que l’eau du robinet. L’eau du robinet est très contrôlée. Et puis c’est beaucoup plus économe : à raison de 2 litres d’eau par jour, votre consommation d’eau du robinet ne vous coûtera que 36 euros / an contre plus de 450 euros par an pour l’eau minérale en bouteille ! 
  • Vous pouvez également opter pour le recyclage des appareils électriques. 

En moyenne, on trouve une centaine d’appareils électriques et électroniques dans les foyers, et chaque français.e produit en moyenne 20 kilos de déchets électriques chaque année ! Prolonger leur durée de vie et les recycler, c’est bon pour le climat !

En effet, l’impact de ces déchets est très lourd. Ils sont fabriqués à partir de ressources extraites aux quatre coins du monde et souvent avec des procédés industriels polluants et énergivores.

Depuis 2014, les distributeurs-revendeurs de petits électroménagers sont obligés de reprendre ces produits gratuitement, alors quand vous irez acheter le nouveau smartphone du petit dernier, ramenez donc ce grille-pain qui a claqué. 

——–

Ça vous plait ? Découvrez la suite du Very Meilleur Noël 2020 : 

Non, non, de rien, ne nous remerciez pas. 

Bon, d’accord si vous insistez voici deux façons de nous aider : 

La suite du Very Meilleur Noël 2020

Beatriz Maroto Izquierdo, représentante Mongolie au Geres reçoit la « médaille d’honneur » de la province d’Arkhangai

Beatriz Maroto Izquierdo, représentante Mongolie au Geres reçoit la « médaille d’honneur » de la province d’Arkhangai

En septembre dernier, le vice-gouverneur de la province mongole, M. Munkhbat V., a surpris Mme Beatriz Maroto Izquierdo, représentante ...

Monica Guiteras Blaya, membre d’EmpowerMed et finaliste du « Sustainable Energy Awards 2021 »

Monica Guiteras Blaya, membre d’EmpowerMed et finaliste du « Sustainable Energy Awards 2021 »

Nous avons besoin de votre vote ! Mὸnica Guiteras Blaya, partie prenante du programme EmpowerMed est finaliste pour les Sustainable ...

Le Geres va former à Marseille de futurs influenceurs pour la solidarité et le climat

Le Geres va former à Marseille de futurs influenceurs pour la solidarité et le climat

En partenariat avec l’association marseillaise Eurasia Net, le Geres va recruter cet été une dizaine de jeunes Marseillais et ...

VOUS SOUHAITEZ AGIR EN FAVEUR DE LA SOLIDARITÉ
CLIMATIQUE ET SOUTENIR NOS ACTIONS ?

Dites-nous qui vous êtes et découvrez vos moyens d'action

CITOYEN·NE·S

Parce que la Solidarité climatique est l’affaire de toutes et tous, le Geres vous donne les clés pour passer à l’action.

AGIR EN TANT QUE CITOYEN·NE

ENTREPRISES

En tant que dirigeant·e d'entreprise, employé·e ou client·e responsable, vous avez le pouvoir d'agir au quotidien.

AGIR EN TANT QU'ENTREPRISE

INSTITUTIONS & COLLECTIVITÉS

Soutenez nos actions en France et à l'international et devenez un acteur de la Solidarité climatique.

AGIR EN TANT QU'INSTITUTION

FONDATIONS

En vous engageant aux côtés du Geres, vous contribuez à la mise en œuvre d’actions innovantes et concrètes.

AGIR EN TANT QUE FONDATION