RESTEZ INFORMÉS DE NOS ACTIONS JE M'INSCRIS À LA NEWSLETTER
Pays d'intervention

Afghanistan

CONTEXTE ET ENJEUX

L’Afghanistan est un pays comptant plus de 30 millions d’habitants sur 652 868 km2 de terres. À l’exception des plaines arides ou semi-arides, la majeure partie du pays a un climat montagneux subarctique rigoureux avec des hivers secs et froids.

Des décennies de guerre ont détruit la plupart des infrastructures du pays et largement appauvri sa population. A partir de 2002, les efforts de reconstruction se sont accélérés, notamment dans les grandes villes. Cette combinaison de la rapidité de construction et des besoins urgents de la population a poussé le gouvernement afghan et ses partenaires internationaux à construire à un rythme rapide des bâtiments de faible standing avec de fortes pertes énergétiques.

La capitale Kaboul a connu un exode rural massif et une urbanisation rapide au cours de la dernière décennie.

Bien qu’il n’y ait pas de recensement récent disponible, les estimations montrent que la population de la ville est passée de moins d’un million en 2002 à environ 5 millions en 2018.

Conscient du problème, le gouvernement afghan, avec l’appui de partenaires internationaux, a élaboré un ensemble de dispositions relatives à l’efficacité énergétique des bâtiments incorporées dans le code du bâtiment, ainsi que des politiques favorables à ce sujet. Toutefois, la mise en œuvre et l’application de ces dispositions prendront du temps, surtout en raison du contexte d’instabilité politique et de sécurité précaire.

En réalité, des évaluations récentes du Geres montrent que la plupart, sinon toutes les constructions sont faites sans se soucier de l’efficacité énergétique. En conséquence, la consommation d’énergie du secteur du logement est très élevée, ce qui entraîne un faible confort thermique et une forte pression sur les revenus des habitants. Une consommation de carburant et des coûts relativement élevés entraînent par ailleurs une pauvreté énergétique pour les ménages les plus pauvres.

 

En outre, on estime que 90 % de la population de Kaboul utilise des combustibles fossiles comme le bois, le charbon, la sciure de bois et le charbon de bois pour le chauffage, ce qui contribue fortement à la pollution atmosphérique et aux émissions de gaz à effet de serre.

Le Geres en Afghanistan

Avec plus de 30 ans d’aide au développement et l’expertise technique acquise dans les pays froids d’Asie, le Geres s’est pour la première fois investi en Afghanistan en 1995. Depuis lors, le Geres a été en mesure de déployer en zone urbaine (Kaboul) et en zone rurale (Bamyan) un ensemble de technologies et de méthodes validées en Afghanistan, compte tenu de ses zones climatiques spécifiques, du profil de risque élevé du pays en matière de changement climatique et du fort potentiel en énergie solaire.

Depuis 2002, en Afghanistan, le Geres a développé des technologies adaptées au contexte local et a étroitement soutenu la structuration d’un secteur privé durable permettant une diffusion à grande échelle des solutions d’économie d’énergie :

  • architectures de bâtiments solaires passifs,
  • isolation thermique,
  • fourneaux/poêles améliorés
  • solutions d’énergie renouvelable comme les cuiseurs solaires

Dans un cadre plus rural, le Geres a également apporté des améliorations techniques au secteur de l’agriculture et de la production maraîchère en concevant et construisant des centaines de serres solaires passives et de caves bioclimatiques dans plusieurs provinces d’Afghanistan, permettant aux agriculteurs de prolonger leur saison de production et d’augmenter leur productivité avec une moindre dépendance aux prix saisonniers du marché.

Dans le but de maximiser l’intégration de la chaîne de valeur, le Geres vise actuellement à améliorer le développement socio-économique durable en ciblant les produits et les solutions d’efficacité énergétique en suivant la stratégie suivante :

  • Générer une demande pour des technologies d’énergie renouvelable ou à haut rendement énergétique par des campagnes de sensibilisation.
  • Soutenir la création, la disponibilité et l’accès au financement et en particulier aux prêts verts pour des solutions d’économie d’énergie dans le secteur de la construction.
  • Développer une demande durable au sein de la population et veiller à ce que les technologies soient abordables et socialement bien acceptées.
  • Renforcer les petits entrepreneurs du secteur privé par le biais d’un soutien sur le plan technique, de la gestion d’entreprise et du marketing afin de répondre efficacement à la demande en solutions d’économie d’énergie.
  • Structurer les artisans et les PME pour favoriser l’adoption et le développement commercial de la chaîne de valeur.

En Afghanistan, le Geres travaille avec un vaste réseau d’intervenants et en partenariat avec des ONG locales et internationales. Ces parties prenantes se répartissent en trois grandes catégories : le gouvernement afghan, qui cherche à obtenir l’adhésion et l’acceptation et le soutien institutionnel à long terme (Ministère de l’énergie et de l’eau, Ministère de la réadaptation et du développement rural, Ministère de l’agriculture, de l’irrigation et de l’élevage, municipalité de Kaboul, Ministère de la santé publique, Ministère de l’éducation), les ONG internationales (Solidarity International, MADERA…) pour maximiser les complémentarités des approches et une assistance globale dans les autres secteurs clés ainsi que les ONG nationales Rural Movement Organization et Afghanistan Microfinance Association, de sorte de pérenniser les approches et la chaîne de valeur à long terme

Au cours des 15 dernières années d’intervention, plus de 300 bâtiments publics et plus de 6000 maisons ont été équipés de solutions d’économie d’énergie et des centaines de techniciens et d’artisans ont été formés avec le soutien du Geres.

Plus d’un million de personnes ont été informées et sensibilisées sur les solutions d’économie d’énergie, les défis du changement climatique et la consommation d’énergie grâce à une vaste campagne de sensibilisation.

Les actions de Geres ont été rendues possibles grâce au soutien financier et programmatique de l’AFD, de l’UE, de la Fondation Abbé Pierre, du Fonds Français pour l’Environnement Mondial et de l’Ambassade du Japon.

ILS TÉMOIGNENT

Normalement, chaque année nous passons 3 mois dans les montagnes à collecter des branches pour la cuisine et le chauffage. Nous arrivons à collecter l’équivalent de 25 chargements d’ânes. Désormais, avec le cuiseur solaire, nous ne consacrons plus qu’un mois à la collecte de bois. Ces journées économisées sont très valorisables pour moi car cela signifie que je peux travailler davantage dans les champs et me consacrer à mon métier de maçon. Et chaque jour où il y a un rayon de soleil, nous utilisons le cuiseur solaire pour chauffer l’eau et préparer la nourriture.

Dawlat Bay Khadem Hussain, habitant de Bamyan

Nous avions de nombreux problèmes dans la maison liés à l’énergie : la consommation élevée de carburant, la pollution, beaucoup de maladies dues au mauvais temps et froid en hiver et des difficultés avec le séchage des vêtements en saison froide. Avec l’installation de la véranda, la plupart des problèmes sont résolus. Notre consommation de combustible de chauffage a été réduite d’au moins un quart. Nous pouvons utiliser la véranda pour de nombreuses activités familiales : les enfants jouent dans une pièce chaude et sans fumée. Souvent, nos invités sont intéressés et veulent par la suite installer une véranda dans leurs maisons. Je continue donc à sensibiliser mes proches à ces techniques d’efficacité énergétique.

Maryam Hamza, bénéficiaire d’une véranda en Afghanistan

J’utilise le cuiseur amélioré Digdan depuis 6 mois et je constate que nous réduisons notre carburant d’un quart. Plus important encore, il n’y a pas de fumée ce qui est préférable pour les femmes qui sont moins malades en comparaison avec le Digdan local et elles passent également moins de temps à cuisiner. Ce qui est essentiel pour nous, c’est que les femmes soient heureuses.

Mohammad Jawad Saighan, habitant de Bamyan en Afghanistan

Les actus du Geres en Afghanistan

Le Geres remporte un Energy Globe World Award en Afghanistan

Le Geres remporte un Energy Globe World Award en Afghanistan

Nous sommes fiers d’annoncer que notre programme Central Highlands en Afghanistan a été récompensé dans la catégorie "Air" pour les ...

VOUS SOUHAITEZ AGIR EN FAVEUR DE LA SOLIDARITÉ
CLIMATIQUE ET SOUTENIR NOS ACTIONS ?

Dites-nous qui vous êtes et découvrez vos moyens d'action

CITOYEN·NE·S

Parce que la Solidarité climatique est l’affaire de toutes et tous, le Geres vous donne les clés pour passer à l’action.

AGIR EN TANT QUE CITOYEN·NE

ENTREPRISES

En tant que dirigeant·e d'entreprise, employé·e ou client·e responsable, vous avez le pouvoir d'agir au quotidien.

AGIR EN TANT QU'ENTREPRISE

INSTITUTIONS & COLLECTIVITÉS

Soutenez nos actions en France et à l'international et devenez un acteur de la Solidarité climatique.

AGIR EN TANT QU'INSTITUTION

FONDATIONS

En vous engageant aux côtés du Geres, vous contribuez à la mise en œuvre d’actions innovantes et concrètes.

AGIR EN TANT QUE FONDATION