RESTEZ INFORMÉS DE NOS ACTIONS JE M'INSCRIS À LA NEWSLETTER
Pays d'intervention

Mongolie

Contexte et enjeux

La Mongolie est un vaste pays d’Asie, enclavé entre la Russie et la Chine. Le pays affiche la plus faible densité de population du monde. En effet, les conditions climatiques extrêmes présentent un défi pour toute activité et vie humaine.

Depuis le début des années 1990, les changements de mode de vie sont extrêmement rapides et importants : passage d’une économie communiste à une économie de marché, passage du nomadisme à une vie sédentaire, ouverture et accès aux modes de vie occidentaux par l’expatriation et les réseaux d’information. Ces mutations entraînent une évolution progressive du régime alimentaire des Mongols et la consommation en légumes augmente rapidement. Malgré les efforts du gouvernement pour promouvoir le maraîchage, la production locale ne satisfait que la moitié des besoins. Pourtant les filières maraîchères locales peuvent à la fois créer des opportunités d’emplois et répondre à la demande croissante en légumes frais et de qualité.

Le climat continental extrême de la Mongolie contraint aussi certaines familles à transiter vers un mode de vie plus sédentaire et à s’installer à Oulan-Bator. Ces migrants climatiques se sont agglomérés dans la capitale à la recherche de nouvelles alternatives de vie, de nutrition et d’emploi. Aujourd’hui, ces quartiers sont de véritables bidonvilles en périphérie de la ville et réunissent 800 000 personnes, soit près de 60% de la population d’Oulan-Bator. Le taux de chômage y est estimé à 60% et près d’un tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté.

Durant les 8 mois d’hiver, la situation est particulièrement difficile. Face aux températures extrêmes, les familles se chauffent au bois ou au charbon.

Ces combustibles provoquent une pollution atmosphérique particulièrement chargée en particules fines qui peut aller jusqu’à 12 fois les limites recommandées par l’Organisation Mondiale de la Santé. Face à ce constat, et fort de son expertise dans des contextes similaires, le Geres cherche à apporter des solutions concrètes.

Le Geres en Mongolie

Les actions développées par Geres Mongolie relèvent toutes de l’éfficacité énergétique.

Le Geres est intervenu en première approche et depuis 2010 en développant un modèle de serres solaires passives pour de la production maraichère. En concertation avec des acteurs de la filière et en lien avec les autorités locales il a ensuite été envisagé de travailler au développement et à l’introduction de celliers bioclimatiques. Dans les deux cas les solutions apportées ont été conçues dans le souci d’être abordables financièrement, économes en énergie et adaptées aux conditions locales.

L’introduction des serres a permis de rallonger la saison culturale en raccourcissant la période de non productivité pour cause de trop grand froid tandis que les celliers ont permis de mieux stocker mais aussi de vendre à des périodes de prix plus élevés.

Aujourd’hui ces solutions sont connues et elles sont considérées par les autorités locales qui ont à plusieurs reprises sollicité le Geres pour leur mise en place dans des lieux publics, notamment école et hôpitaux. L’occasion pour les jeunes enfants comme pour les malades de recevoir des formations à la qualité nutritionnelle des produits.

L’action améliore les conditions de vie des communautés rurales grâce à un meilleur accès aux légumes biologiques produits localement et à la génération de revenus additionnels. Le Geres a été à l’initiative déjà de la construction de 276 serres solaires passives et 30 celliers bioclimatiques.

Notre action a directement impacté la vie de 3650 agriculteurs, 25 maçons, 50 agents institutionnels et 200 enfants.

Aujourd’hui notre ambition est de disséminer cette technologie des serres solaires passives qui a fait ses preuves. Il s’agit que d’autres acteurs de développement, y compris les autorités locales, puissent, en partenariat avec le Geres, proposer cette solution bien plus largement dans différents territoires du pays.

Actuellement, nous mettons en œuvre le programme CEMAATERR dans la province d’Arkhangai afin de sensibiliser et d’aider les acteurs locaux à prendre en compte les changements climatiques et leurs effets lors de l’établissement de leurs plans de développement locaux.

Grâce à CEMAATERR, nous avons construit un lieu d’accueil pour les victimes de violence domestique.

Cette construction qui a été conçue selon des normes d’efficacité énergétique performantes est un exemple de ce qu’il est possible de faire en ce sens pour que des bâtiments publics et des maisons offrent un plus grand confort thermique et permettent aux occupants des économies en combustible. Les autorités de districts voisins envisagent de reproduire ce modèle de maisons d’accueil pour les victimes de violence domestique.

Valorisant les expériences acquises en contexte climat froid, et notamment en Afghanistan et au Tajikistan, mais aussi en France, le Geres en Mongolie a récemment débuté un programme ambitieux de lutte contre la précarité énergétique et contre la pollution dans les quartiers périphériques et défavorisés de la capitale Oulan-Bator.

Ce programme vise à accompagner la rénovation énergétique de l’habitat fragile de ces quartiers en mobilisant tous les acteurs de la filière et le secteur financier. Il s’agit également de promouvoir des modes et des comportements de consommation durables par le biais de conseils en efficacité énergétique aux familles.

En limitant la consommation de combustibles fossiles et en améliorant l’efficacité énergétique des habitations individuelles dans les zones urbaines d’Oulan-Bator, le projet contribue ainsi à la réduction des infections respiratoires et limite le coût économique du chauffage pour des familles vulnérables.

 

ILS TÉMOIGNENT

La diversité des graminées est en baisse, le surpâturage augmente en raison du grand nombre de bétail, et le calendrier saisonnier évolue, en particulier la durée de l’été et de l’hiver. Je suis heureux de travailler avec le Geres, dans le cadre du programme CEMAATERR qui renforce nos capacités de lutte contre les changements climatiques dans la province de l’Arkhangai.

Munkhnasan Tsogoo, gouverneur de la province de l’Arkhangai en Mongolie

L’année dernière, le directeur de l’école m’a nommée responsable d’une filière professionnelle de production de légumes développée avec le Geres, malgré le fait que j’étais néophyte. Avec ce projet et les serres solaires, j’ai acquis des connaissances et des compétences que je peux maintenant transmettre à mes étudiants.

Ser-Od Dugarsuren, professeur à l’école TVET à Chinggis Khot dans la province de Khentii

En Mongolie, le climat est si rude que, sans une serre bioclimatique, il serait impossible de commencer le travail dès le mois de mars et avoir de belles tomates et concombres pour notre fête nationale, Nadaam, au début du mois de juillet.

Famille productrice de légumes dans l’Arkhangai

Les actus du Geres en Mongolie

Belle reconnaissance du travail du Geres en Mongolie !

Belle reconnaissance du travail du Geres en Mongolie !

En Mongolie, notre collègue Oyuntuya Batmunkh vient de recevoir une distinction de la part de l’Association Nationale des Femmes, ainsi

À la rencontre des familles de la périphérie d’Oulan-Bator en Mongolie

À la rencontre des familles de la périphérie d’Oulan-Bator en Mongolie

Le climat continental extrême de la Mongolie met sa population à rude épreuve et contraint certaines familles à transiter vers un mode ...

VOUS SOUHAITEZ AGIR EN FAVEUR DE LA SOLIDARITÉ
CLIMATIQUE ET SOUTENIR NOS ACTIONS ?

Dites-nous qui vous êtes et découvrez vos moyens d'action

CITOYEN·NE·S

Parce que la Solidarité climatique est l’affaire de toutes et tous, le Geres vous donne les clés pour passer à l’action.

AGIR EN TANT QUE CITOYEN·NE

ENTREPRISES

En tant que dirigeant·e d'entreprise, employé·e ou client·e responsable, vous avez le pouvoir d'agir au quotidien.

AGIR EN TANT QU'ENTREPRISE

INSTITUTIONS & COLLECTIVITÉS

Soutenez nos actions en France et à l'international et devenez un acteur de la Solidarité climatique.

AGIR EN TANT QU'INSTITUTION

FONDATIONS

En vous engageant aux côtés du Geres, vous contribuez à la mise en œuvre d’actions innovantes et concrètes.

AGIR EN TANT QUE FONDATION